mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’envoyé de l’ONU condamne la mort de deux manifestants au Soudan

Khartoum,29 mai (Prensa Latina) L’envoyé des Nations Unies pour le Soudan, Volker Perthes, a condamné aujourd’hui la mort de deux personnes lors d’une violente répression de manifestants qui dénonçaient le coup d’État militaire d’octobre dernier.

Des centaines de personnes ont défilé samedi à Khartoum, où les forces de sécurité ont violemment dispersé la foule et poursuivi les participants dans les rues.

Cette protestation fait partie des manifestations continues ces derniers mois et réclamant l’abandon du pouvoir par les militaires, qui affirment qu’ils ne remettront le contrôle de la nation qu’à un gouvernement élu.

Les deux Soudanais ont été tués lors de manifestations dans le quartier de Kalakla, dans la capitale.

L’un a été abattu par les forces de sécurité et l’autre est mort asphyxié après avoir inhalé des gaz lacrymogènes, selon le Comité des médecins soudanais.

« Je suis consterné par la mort violente de deux jeunes manifestants à Khartoum hier. Encore une fois : il est temps de mettre fin à la violence », a écrit Perthes sur Twitter.

Perthes a exhorté les commandants militaires à lever l’état d’urgence imposé depuis le 25 octobre dernier et à trouver une « issue pacifique à la crise actuelle ».

L’Organisation des Nations Unies, l’Union Africaine et l’Autorité intergouvernementale pour le développement, un groupe régional de huit pays d’Afrique de l’Est, coordonnent leurs efforts pour servir de médiateur entre les deux parties et trouver une issue à la crise politique et sociale au Soudan.

peo/mem/lvp 

 
EN CONTINU
notes connexes