lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba et la Chine déposent leur premier brevet pour le vaccin commun Pan-Corona

La Havane, 2 juin (Prensa Latina) Cuba et la Chine ont présenté à l’Office National de la Propriété Intellectuelle du pays asiatique le premier brevet du vaccin Pan-Rona qui devrait être efficace contre différentes souches du coronavirus SARS-CoV-2.

Selon le président du groupe BioCubaFarma, Eduardo Martinez, cette étape est le fruit d’une collaboration bilatérale dans le secteur biotechnologique, notamment entre le Centre de génie génétique et de biotechnologie (CIGB) de l’île et une installation ouverte dans la ville chinoise de Yongzhou, province du Hunan.

Sur son compte Twitter officiel, il a souligné que ces recherches conjointes ont pour but d’obtenir des vaccins efficaces contre les coronavirus et qu’elles ne seraient pas seulement valables pour la pandémie actuelle, mais pourrait être efficace contre l’apparition de nouveaux pathogènes appartenant à cette famille de virus.

Au cours d’un entretien avec l’agence de presse chinoise Xinhua, le directeur de la recherche biomédicale du CIGB, Gerardo Guillén, a expliqué que le projet a été lancé à la demande de la partie chinoise et a reçu l’approbation du ministère cubain de la Science et de la Technologie.

Le vaccin est basé sur une combinaison de parties de virus, qui sont conservées et moins exposées à la variation pour générer des anticorps, avec ceux destinés aux réponses cellulaires.

Pan-Corona est un antigène recombinant, qui est la plate-forme de développement de vaccins dans laquelle le CIGB a la plus grande expérience, avec des succès antérieurs comme ceux contre l’hépatite B, en plus de deux des vaccins cubains contre la Covid-19, dont Abdala.

‘Il s’agit d’une stratégie qui pourrait protéger contre les urgences épidémiologiques de nouvelles souches de coronavirus qui pourraient exister dans le futur’, a-t-il déclaré.

En 2021, le Centre conjoint d’innovation biotechnologique de Yongzhou a été achevé avec des équipements et des laboratoires conçus par des spécialistes de l’île des Caraïbes et des projets et des technologies obtenus par le personnel scientifique cubain y seront développés. 

Toutes les prédictions et la rationalité scientifique indiquent que nous allons malheureusement subir de nouvelles épidémies, conséquence logique de l’augmentation de la population mondiale, de la production animale et des mouvements humains, a expliqué dans une autre interview avec l’agence EFE le docteur Guillén.

L’initiative met l’accent sur les coronavirus non seulement en raison de la crise mondiale causée par le SARS-CoV-2, mais en tenant compte du fait que cette famille de virus est l’une des plus susceptibles de passer d’animaux à humains (phénomène appelé zoonose), avec des antécédents tels que le MERS au Moyen-Orient ou le SARS-CoV-1.

peo/mgt/cdg

EN CONTINU
notes connexes