vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Alerte des Nations unies sur les exportations alimentaires de Russie et d’Ukraine

Nations Unies, 4 juin (Prensa Latina) L’Organisation des Nations Unies a lancé aujourd’hui une alerte pour garantir les exportations alimentaires et d’engrais d’Ukraine et de Russie vers le reste du monde dans le contexte actuel de niveaux croissants d’insécurité alimentaire. 

Le responsable de l’ONU pour la crise en Ukraine, Amin Awad, a confirmé que ses équipes font tout leur possible pour assurer la libération des réserves de grains coincées dans les ports de la mer Noire.

L’approvisionnement en engrais depuis la Russie, l’un des principaux producteurs mondiaux, est tout aussi important pour les agriculteurs du monde, étant donné qu’environ un milliard et demi de personnes ont besoin de ces produits, dont l’approvisionnement a été interrompu en raison du conflit et des sanctions occidentales.

Martin Griffiths, Coordinateur de l’aide d’urgence de l’ONU, et Rebeca Grynspan, Secrétaire générale de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, Cnuced, ont été à la tête des négociations.

Awad a souligné les difficultés liées au commerce international avec la Russie, bien qu’il n’y ait pas de sanctions sur les exportations humanitaires de denrées alimentaires et d’engrais de ce pays, et qu’ils travaille donc avec d’autres institutions financières, et avec l’Occident en général, pour voir comment Moscou peut reprendre ses transactions.

Il a indiqué que différentes façons de transporter le grain vers le reste du monde sont analysées, mais que la seule solution possible est la voie maritime pour exporter entre 50 et 60 millions de tonnes de denrées alimentaires et d’autres produits essentiels produits.

Le représentant de l’ONU a réaffirmé qu’un milliard et demi de personnes ont besoin de ces produits à l’échelle mondiale, et qu’il espère que les pourparlers se déroulent de manière fluide et se concluent dès que possible pour mettre fin au blocus des ports et reprendre les exportations avant qu’il existe une autre crise.

peo/rgh/crc 

EN CONTINU
notes connexes