mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’occupation israélienne est cause d’instabilité en Palestine

Nations unies, 7 juin (Prensa Latina) L’occupation israélienne du territoire palestinien est la cause profonde des tensions, de l’instabilité et du conflit qui persistent aujourd’hui dans cette région, selon une Commission de l’ONU.

En outre, selon la Commission d’enquête des Nations Unies sur le territoire palestinien, pour en terminer avec la violence, il est essentiel de mettre fin à l’occupation de Tel-Aviv et de progresser vers l’autodétermination de ce peuple arabe.

Le déplacement forcé, les démolitions, la construction et l’expansion des colonies juives, la violence des colons et le blocus de Gaza sont d’autres facteurs qui contribuent aux cycles récurrents de violence, a souligné cette instance de l’ONU.

De même, a-t-elle poursuivi, l’impunité nourrit le ressentiment au sein de la population palestinienne.

« Il est clair qu’Israël n’a pas l’intention de mettre fin à l’occupation. De fait, (Israël) a mis en place des politiques claires pour assurer un contrôle permanent total sur le territoire palestinien occupé », a déclaré l’expert en droit international, Chris Sidoti, qui fait partie de l’équipe d’enquête de l’ONU.

Le rapport fait également état de certaines défaillances de la partie palestinienne en ce qui concerne le report des élections législatives et présidentielles.

La création et la reconnaissance de l’État de Palestine est à ce jour l’une des questions les plus anciennes en suspens à l’ONU, alors même que l’État d’Israël existe depuis 70 ans.

À plusieurs reprises, le Conseil de Sécurité de l’ONU a débattu de la manière dont la construction de colonies illégales par Israël dans le territoire palestinien occupé compromet sérieusement la possibilité d’une solution prévoyant deux États.

peo/car/ifb 

 
EN CONTINU
notes connexes