samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Sommet des Amériques: les États-Unis ont sous-estimé le soutien régional à Cuba

La Havane, 7 juin (Prensa Latina) Les États-Unis ont essayé d’imposer leur politique d’hostilité contre Cuba lors du IX Sommet des Amériques, qui se réunit à compter d’aujourd’hui à Los Angeles, mais ils ont sous-estimé le soutien régional apporté au pays caribéen. 

Le gouvernement états-unien, profitant de sa condition d’hôte, a exclu très une série de pays de la réunion, suscitant un large débat et une solidarité authentique et spontanée face à cette action discriminatoire.   

Comme reflète une déclaration du gouvernement cubain ce lundi, les exclusions du IX Sommet confirment que Washington utilise ces mécanismes multilatéraux comme un instrument de son système hégémonique dans la région, mais que les États-Unis ne peuvent pas continuer à traiter les peuples de l’Amérique Latine comme au XXe siècle.

Dans le document, qui a eu une large répercussion internationale, La Havane a remercié et respecté la position digne, courageuse et légitime de nombreux gouvernements en défense de la participation de tous dans des conditions égales.

La déclaration reconnaît spécialement le leadership du président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, et la l’attitude claire et précoce des pays qui composent le Caricom, tout comme celle des mandataires du Honduras et de la Bolivie.

Elle ajoute que la position de l’Argentine, comme pays président pro tempore de la Communauté des États de l’Amérique latine et des Caraïbes, exprime l’opinion majoritaire de la région, contre un sommet sélectif, comme de nombreux gouvernements de l’Amérique du Sud et de l’Amérique centrale l’ont exprimé en publique comme en privé.   

Dans la déclaration, La Havane ratifie son soutien aux efforts authentiques pour promouvoir l’intégration basée sur la coexistence civilisée, la paix, le respect à la diversité et la solidarité, puis rappelle son adhésion largement reconnue au soutien et à la contribution aux solutions des problèmes les plus urgents de la région.

Le sommet, qui a commencé ce lundi, a prévu les sessions de haut niveau pour jeudi et vendredi prochains, mais ils persistent encore une incertitude quant aux représentants y assisteront.

Des rencontres avec des représentants de la société civile sont prévues au programme, un espace où la participation de véritables représentants cubains a également été entravée, tandis que des groupes faisant partie des projets de subversion contre l’île ont été favorisés pour leur présence.

peo/livp/mem/jfs

EN CONTINU
notes connexes