mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Royaume-Uni approuve l’extradition d’Assange vers les États-Unis

Londres, 17 juin (Prensa Latina) Le gouvernement britannique a approuvé vendredi l’extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour des violations présumées de la loi sur l’espionnage.

La décision a été annoncée par le bureau du ministre de l’intérieur, Priti Patel, qui avait le sort du journaliste australien entre ses mains après que la Haute Cour de Londres eut accepté, en avril dernier, l’appel des procureurs étasuniens contre la décision d’un juge de première instance qui avait refusé de l’extrader en raison de problèmes de santé.

Selon le porte-parole, la décision a été prise sur la base des arguments présentés par la magistrates’ court et la high court qui n’ont pas estimé que la remise d’Assange à la justice des Etats-Unis était oppressive, injuste ou s’avérait un abus de procédure.

Précisant que le fondateur de WikiLeaks aura 14 jours pour faire appel de l’ordonnance rendue par Patel, le porte-parole a ajouté qu’il n’y avait pas non plus de preuve que l’extradition soit incompatible avec ses droits de l’homme, notamment le droit à un procès équitable et la liberté d’expression.

La plateforme WikiLeaks a pour sa part qualifié la décision du gouvernement d’extrader son fondateur Julian Assange vers les États-Unis de « jour noir pour la liberté de la presse et la démocratie britannique ».

jcc/rgh/nm

EN CONTINU
notes connexes