samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Démarre à Cuba le forum international sur le sucre

La Havane, 20 juin (Prensa Latina) Le 16ème Congrès international sur le sucre et ses dérivés (Diversification 2022) commence lundi et compte sur la représentation d’Amérique, d’Europe, d’Asie et d’Afrique.

Plus de 200 délégués de 17 pays y participent, dont Cuba qui fournit le gros, à savoir, l’Allemagne, l’Autriche, la Colombie, l’Espagne, la France, le Guatemala, l’Inde, la Tanzanie, le Mexique, la République dominicaine, la Suède, le Brésil, la Chine, le Pérou, la Norvège et le Canada. 

Diversification 2022 vise à apporter sa pièce à l’édifice de la transformation de l’agro-industrie sucrière, basée sur l’application du système de gouvernement et d’innovation, a déclaré à Prensa Latina la directrice générale de l’Institut cubain de recherche sur les dérivés de la canne à sucre (Icidca, en espagnol), Mariela Gallardo. 

« C’est un événement mixte (présentiel et virtuel), à caractère scientifique et commercial, qui examinera les résultats des recherches de ces dernières années en matière de connaissances et d’introduction des réalisations dans la production de sucre et dérivés », a-t-elle ajouté.

La journée d’ouverture comprend la présentation de trois discours magistraux, dont le premier sera en charge du PDG de l’Organisation internationale du sucre (OIA, en espagnol), le guatémaltèque José Orive, responsable d’aborder les nouvelles tendances dans le domaine du sucre.

Les deux autres journées porteront sur « la canne à sucre et la pandémie et quoi après? », et au sujet de « bioproduits, une approche d’économie circulaire destiné à  la durabilité agricole à Cuba », exposition de Manuel Enríquez Poy, directeur général du groupe Motzorongo du Mexique, et Ana Nelis San Juan, directrice de  biotechnologie d’Icidca, respectivement.

Selon les organisateurs, les thématiques qui guideront les débats, outre la nutrition humaine et animale, comprennent  l’agriculture de la canne à sucre, la technologie sucrière et les équipements industriels, les recherches sur les sources d’énergies renouvelables pour l’industrie sucrière et le développement des produits dérivés (alcools, rhums, boissons et sorbitol).

Les sujets couvrent également les dérivés de la fibre de cellulose et de la lignine de la bagasse de canne à sucre, les bioproduits et les engrais organiques pour l’agriculture, les chaînes de valeur et la compétitivité du sucre et des dérivés, le changement climatique et la gestion de l’environnement et de la qualité.

Le forum était initialement prévu pour 2021, mais il a été reporté en raison de la situation internationale et nationale autour de la pandémie de Covid-19.

Il a été précédé par la célébration de trois ateliers concernant les variétés, les semences et la santé végétale de la canne à sucre, la vulgarisation agricole, les bioproduits, et un atout sur le contrôle biologique.

Un événement scientifique et un forum d’affaires figurent parmi ses activités fondamentales. L’Icidca, du Groupe d’entreprises Azcuba, organise depuis 1983 ces rencontres internationales dédiées aux problématiques liées à la canne à sucre, ses dérivés et coproduits.

jcc/livp/jf/rs

EN CONTINU
notes connexes