samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président Biden n’a pas de politique propre à l’égard de Cuba, selon le Ministère cubain des Relations extérieures

La Havane, 20 juin (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a déclaré lundi que le président étasunien Joe Biden n’avait pas de politique propre à l’égard de l’île.

Via son compte Twitter, le ministre des affaires étrangères a affirmé que les actions du président des Etats-Unis à l’égard de Cuba réfutaient les promesses accordées aux citoyens étasuniens et aux Cubains vivant en Floride lors de sa campagne pour la présidence. En outre,  les mesures ne sont pas conformes à la plate-forme électorale démocrate.

Rodríguez a souligné que Biden suivait les traces de l’administration de Donald Trump (2017-2021) en mettant en oeuvre une politique de pression maximale sur le pays caribéen, visant à « causer des dommages et des souffrances au peuple cubain, à entraver le développement de notre économie, à encourager l’émigration irrégulière vers les États-Unis et à nuire à l’intérêt national des États-Unis ».

En mai, la Maison Blanche a annoncé un ensemble de mesures limitées à l’égard de Cuba qui lèvent certaines des plus de 240 prises par Washington sous l’ère Trump, et que Biden a maintenues depuis sa prise de fonction en janvier 2021 à ce jour.

Parmi les dispositions figurent la reprise autorisée des voyages dits de peuple à peuple, l’expansion des services consulaires, l’effacement des limites sur les envois de fonds et le programme de regroupement familial.

Le 1er juin les États-Unis ont levé les restrictions sur les vols à destination des aéroports cubains autres que La Havane, première mise en œuvre concrète du groupe d’initiatives annoncé en mai.

Le gouvernement cubain a affirmé que les récentes mesures s’avéraient un premier pas franchi dans la bonne direction, mais qu’elles étaient insuffisantes tant que le blocus économique, commercial et financier des États-Unis reste en vigueur.

jcc/mv/mks

 
EN CONTINU
notes connexes