lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Mise en doute de la possibilité de faire sortir toutes les céréales d’Ukraine

Berlin, 20 juin (Prensa Latina) La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Berbock, a estimé lundi  qu’il était impossible d’évacuer toutes les céréales bloquées dans les ports ukrainiens, mais que leur libération contribuerait à résoudre la crise alimentaire.

Cette opinion a été exprimée par la ministre allemande à son arrivée à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) à Luxembourg, selon la télévision locale.

« Il est clair qu’au bout du compte, nous ne serons certainement pas en mesure d’évacuer toutes les céréales, mais si nous parvenons au moins à en libérer une partie le long de différentes routes, cela contribuera à relever le défi mondial », a manifesté Berbock.

Elle a de même souligné que le gouvernement allemand était en train de négocier avec la Roumanie et la Pologne sur les moyens possibles d’exporter des céréales depuis l’Ukraine.

La question de la création d’un corridor céréalier a été abordée le 8 juin à Ankara par les ministres des affaires étrangères russe et turc, Sergei Lavrov et Mevlut Cavusoglu.

Auparavant, le président russe Vladimir Poutine avait assuré que Moscou accorderait le passage sans entrave des navires transportant des céréales ukrainiennes si Kiev déminait ses ports.

Poutine a également affirmé que son pays pouvait assurer l’exportation de marchandises via les ports maritimes contrôlés par la Russie, tels que Berdyansk et Mariupol.

Il a rappelé que les problèmes sur le marché alimentaire mondial avaient commencé en février 2020 et a qualifié de fausses les déclarations sur le prétendu blocage des céréales par la Russie dans les ports ukrainiens.

jcc/mem/amp

 

EN CONTINU
notes connexes