mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Moscou : la priorité de la Russie est d’éviter un conflit nucléaire

Moscou, 22 juin (Prensa Latina) Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Riabkov, a souligné mercredi que la priorité inconditionnelle de la diplomatie de son pays consistait à éviter un conflit direct et à maintenir un dialogue préventif entre les puissances nucléaires.

Lors d’une réunion du Club international du trilogue mercredi le haut fonctionnaire russe a affirmé qu’une telle prémisse s’avérait nécessaire compte tenu des risques d’une nouvelle escalade de la crise ukrainienne et de l’imprévisibilité générale de l’évolution de la situation internationale.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères a évoqué l’importance actuelle des travaux visant à assurer la stabilité stratégique, à préserver les régimes de non-prolifération des armes de destruction massive et à améliorer la situation dans le domaine du contrôle des armements, a rapporté l’agence de presse TASS.

Selon lui, la Russie joue un rôle stabilisateur dans diverses régions du monde et établit une coopération multiforme avec les pays de la Communauté des États indépendants, d’Asie, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Amérique latine.

Il a souligné que les autorités nationales accordaient plus d’attention aux pays qui sont réellement intéressés par le développement de relations mutuellement bénéfiques et égales avec la Russie.

Il a expliqué que Moscou entendait contribuer à renforcer le potentiel des partenariats multilatéraux et des structures d’intégration à l’instar de l’Union économique eurasienne, de l’Organisation du traité de sécurité collective, de  l’Organisation de coopération de Shanghai, de la Communauté des États indépendants et des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

Selon Riyabkov, la Russie s’efforcera également de réfuter la propagande de « l’empire du mensonge » et de protéger les droits des citoyens et des entités juridiques russes à l’étranger face à la multiplication des campagnes russophobes.

Le Club du Trialogue International encourage le débat et s’avère une source d’analyses actualisées sur les questions clés de l’agenda mondial, la sécurité internationale et la politique étrangère russe pour les diplomates, les experts, les hommes d’affaires et les journalistes.

jcc/mem/mml

EN CONTINU
notes connexes