mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine rejette la décision de l’OTAN de la qualifier de défi

Beijing, 2 juillet (Prensa Latina) La Chine a exprimé jeudi son rejet du nouveau Concept stratégique de l’OTAN pour l’avoir qualifiée de défi aux intérêts, aux valeurs et à la sécurité de l’Occident, uniquement dans le but de lancer des attaques malveillantes à son encontre et de la diffamer.

La mission de Beijing auprès de l’Union européenne a dénoncé que le document était plein d’idées du temps de la Guerre froide et de préjugés idéologiques, après avoir mis en garde contre des « réponses fermes et fortes » à toute action préjudiciable aux intérêts nationaux.

Elle a critiqué le fait que l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) continue de s’accrocher à la pratique de créer d’ennemis, de confrontation entre blocs et de problèmes à travers le monde.

« L’OTAN prétend être une alliance défensive qui respecte l’ordre international basée sur des règles, mais elle a fait fi du Conseil de sécurité de l’ONU et a lancé des guerres contre des États souverains, faisant un grand nombre de victimes et des millions de personnes déplacées », a souligné la mission diplomatique. 

Elle a reproché à l’alliance de briser son précepte de ne pas aller au-delà de l’Atlantique Nord et de décider de « montrer des muscles » dans la région d’Asie-Pacifique, après avoir remarqué que la politique étrangère de Beijing est indépendante, pacifique, favorise le développement et l’ordre mondial.

« La Chine n’a jamais déclenché une guerre ou n’a envahi ni un pouce du territoire d’un autre pays. La Chine n’interfère pas dans les affaires intérieures des autres et n’exporte pas d’idéologie, n’a pas recours à des sanctions unilatérales ou à la coercition économique », a-t-elle précisé.

Entre autres questions, la mission a souligné que la progression du pays asiatique représente une opportunité et n’est un défi pour personne, et a exhorté l’OTAN à cesser les provocations et la désinformation à son encontre, ou qu’elle devrait alors se préparer pour une réponse ferme et énergique.

L’alliance militaire a mis à jour cette semaine son Concept stratégique lors du sommet de Madrid et a désigné pour la première fois la Chine parmi les alertes rouges en raison de son développement militaire croissant, de sa capacité nucléaire, de l’éventuelle réunification de Taïwan et des conflits territoriaux dans la région.

peo/livp/jf/ymr

EN CONTINU
notes connexes