mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Répression d’Israël dans la zone occupée de Jérusalem

Ramallah, 2 juillet (Prensa Latina) Israël a arrêté près de mille neuf cents Palestiniens et démoli 80 structures dans la zone occupée de Jérusalem-Est au cours des six derniers mois, a dénoncé aujourd’hui le Centre d’information Wadi Hilweh.

L’organisation non gouvernementale a précisé dans un communiqué qu’au cours du premier semestre de l’année, les forces de sécurité ont arrêté 1 896 Palestiniens dans cette zone, dont 12 mineurs.

Elle a également dénoncé la multiplication des violations de droits et des attaques perpétrées par des militaires et des colons juifs contre des sites religieux musulmans et chrétiens, en particulier l’esplanade des mosquées.

Au cours de ce semestre, le Centre a recensé 80 démolitions de biens palestiniens.

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a condamné la semaine dernière la décision de Tel-Aviv d’enregistrer au nom de Juifs de vastes zones de Jérusalem-Est, territoire occupé depuis la guerre de 1967.

Le chef du Département de Jérusalem de l’OLP, Adnan Al-Husseini, a critiqué le projet mis en œuvre par le Gouvernement israélien par l’intermédiaire du Ministère de la Justice.

Il a dénoncé le fait que les autorités israéliennes encouragent la judaïsation de la ville dans le cadre de leur stratégie visant à imposer des faits accomplis sur le terrain aux dépens des droits du peuple palestinien.

Le quotidien israélien Haaretz a révélé que l’exécutif avait enregistré des terrains aux noms de colons juifs à Jérusalem-Est avec des fonds censés améliorer la qualité de vie des résidents palestiniens.

Pour sa part, le ministre palestinien des Affaires de Jérusalem, Fadi al-Hadmi, a critiqué la forte augmentation de la construction et de l’expansion des colonies dans la région au cours de l’année écoulée pour modifier la démographie de la ville.

Selon diverses sources, quelque 490 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie occupée et 200 000 autres dans la partie orientale de cette métropole, que la communauté internationale considère comme la capitale du futur État palestinien.

peo/car/rob 

 
EN CONTINU
notes connexes