vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU dénonce l’augmentation du nombre de Palestiniens tués par des attaques israéliennes

Ramallah, 4 juillet (Prensa Latina) Les forces de sécurité israéliennes ont tué 60 Palestiniens au cours du premier semestre 2022 en Cisjordanie, dont 14 mineurs, soit une augmentation de 46 % par rapport à 2021, a dénoncé lundi l’ONU.

Le Bureau des droits de l’homme des Nations unies dans les territoires occupés a indiqué qu’au cours des 12 mois de l’année dernière, le personnel en uniforme a tué 78 Palestiniens dans le pays voisin.

« De nombreux cas suivis indiquent que les troupes israéliennes ont fait usage de la force meurtrière d’une manière qui semble être totalement incompatible avec le droit international des droits de l’homme ».

Il a cité en exemple la mort d’un garçon de 16 ans le 10 mai pour avoir lancé des pierres sur les militaires et a fait référence au meurtre par balles, perpétré par des hommes en uniforme, d’un Palestinien de 27 ans qui tentait de passer illégalement en Israël par un trou dans la barrière de sécurité pour chercher du travail.

Le bureau a documenté des incidents au cours desquels des soldats ont attaqué à balles réelles la partie supérieure du corps de personnes, dans des situations où elles ne représentaient plus une menace et, dans plusieurs cas, étaient en fait en train de fuir la zone.

« L’utilisation par Israël de la force meurtrière est devenue une pratique répandue dans les territoires occupés, souvent utilisée comme premier recours plutôt que comme dernier recours », a-t-il dénoncé.

En guise de réponse, le Bureau a demandé l’ouverture d’une enquête sur cette affaire et a déclaré que les  concernés « doivent être tenus pour responsables et faire l’objet de sanctions pénales et disciplinaires à la hauteur de la gravité des transgressions ».

jcc/ssa/jf/rob

EN CONTINU
notes connexes