dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La France s’achemine vers la fin du néolibéralisme

Mexico, 8 juillet (Prensa Latina) La chef du gouvernement de Mexico, Claudia Sheinbaum, a considéré que la nationalisation de l’électricité entraînait le début de la fin du néolibéralisme en France.

Pour Mme. Sheinbaum, la décision du président Enmanuel Macron va dans ce sens, du moins en ce qui concerne le secteur de l’énergie.

Dans des déclarations à la presse, elle a dit qu’il était intéressant de voir ce qui se passait dans le monde : « Je suis sûre que cela ne concerne pas seulement la France, mais ceci commence à prendre davantage de force dans d’autres pays de la région européenne ».

Elle a toutefois estimé que dans le cas du Mexique, plutôt qu’une nationalisation, la réforme présentée par le président Andrés Manuel López Obrador était tout à fait suffisante pour l’instant pour que le pays retrouve sa souveraineté énergétique.

La chef du gouvernement local a estimé que la décision prise par l’Hexagone insistait sur le fait que le monde change après la pandémie de Covid-19 et la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

D’autre part, il faut le dire, « c’est la fin du néolibéralisme, d’un système unique qui a été le modèle mondial pendant 40 ans », a-t-elle souligné.

jcc/car/lame

EN CONTINU
notes connexes