mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le 11 juillet, Cuba célèbre une victoire de la Révolution, affirme Diaz-Canel

Bauta, Cuba (Prensa Latina) La véritable signification du 11 juillet dernier est une victoire de la Révolution et une nouvelle défaite pour l’empire, a déclaré aujourd’hui le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel.

Le mandataire cubain a déclaré à la presse, après avoir terminé sa participation à une journée productive de la jeunesse locale, que, bien qu’on ait voulu donner un autre sens à cette date, s’il y a quelque chose à célébrer, c’est la victoire du peuple face aux tentatives de coup doux (mécanisme d’intervention étrangère indirecte créé par l’Agence Centrale de Renseignement, CIA, des États-Unis, visant à un changement de régime dans un pays tiers) qui était en fait un vandalisme total.

Des événements déplaisants ont eu lieu, des actes de vandalisme ont été commis avec une acharnement et une vulgarité terrible, mais le peuple est descendu dans les rues pour défendre la Révolution et en moins de 24 heures il n’y avait plus de troubles sur l’île, a-t-il signalé.

Il a ajouté que maintenant, principalement depuis Miami, ils essaient de commémorer cette date en appelant à des ruptures à partir de positions violentes, attentatoires à la tranquillité des citoyens, avec un langage de haine et de violence, comme cela s’est produit tout au long de l’année.

Diaz-Canel a déclaré que l’ambassade des États-Unis à La Havane se préoccupe des procès qui ont eu lieu à Cuba conformément à tous les droits et à l’ordre constitutionnel, mais ne parle jamais des personnes disparues et assassinées dans d’autres pays.

La Révolution s’est perpétuellement révolutionné, mais dans un contexte de siège économique, politique et médiatique constant, avec un blocus renforcé, le peuple continuera de révolutionner et d’affirmer toujours plus la résistance créative.

Celui qui est également le premier secrétaire du Parti communiste cubain a par ailleurs déclaré que le gouvernement nord-américain actuel, lorsqu’il a ressenti une forte pression lors du Sommet des Amériques en raison de l’absence de Cuba, a annoncé un ensemble de mesures qui n’ont pas donné de résultats, ce qui révèle beaucoup d’hypocrisie, de deux poids, deux mesures et des dépendances de ce système de pouvoir.

Il a souligné que les Cubains étaient convaincus que le blocus doit être levé et qu’il existait une volonté de dialogue de la part de La Havane, mais dans le respect et sans céder à la souveraineté.

Nous sommes ouverts au dialogue, mais sur un pied d’égalité, ils ont perdu beaucoup de temps, ils ont y compris fait la sourde oreille à ce que le monde leur a demandé, a-t-il manifesté.

peo/jcm/jfs 

 
EN CONTINU
notes connexes