lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Révélations sur l’assassinat de détenus par les forces spéciales britanniques en Afghanistan

Londres, 12 juillet (Prensa Latina) Les forces spéciales britanniques (SAS) ont régulièrement tué des personnes détenues ou non armées dans des circonstances suspectes en Afghanistan, a révélé la BBC aujourd’hui.

D’après une enquête menée par la chaîne publique britannique, des rapports militaires dont elle dispose suggèrent qu’une unité de cette force militaire d’élite serait impliquée dans au moins 54 exécutions illégales au cours d’une période de six mois.

La BBC affirme avoir analysé des centaines de pages sur plus d’une douzaine d’opérations de « mort ou capture » menées par un escadron des SAS dans la province afghane de Helmand entre 2010 et 2011.

Elle cite également les témoignages de militaires britanniques qui ont déclaré avoir vu des commandos spéciaux tuer des personnes désarmées lors de raids nocturnes, et placer ensuite des armes sur les lieux pour justifier ces meurtres.

La chaîne publique britannique a également déclaré avoir eu accès à des courriels internes dans lesquels des officiers réagissent avec incrédulité face au nombre de rapports dans lesquels l’unité affirme que les soldats ont tué en état de légitime défense.

« Ce doit être la dixième fois au cours des deux dernières semaines que l’unité ordonne à un détenu d’entrer dans un bâtiment, et qu’il réapparaît avec un AK », indique l’un des textes cités.

Selon la BBC, le général Mark Carleton-Smith, qui a été à la tête des forces spéciales britanniques et a ensuite dirigé l’Armée jusqu’à sa retraite le mois dernier, a été informé de présumés meurtres illégaux, mais qu’il n’a pas partagé les preuves avec la Police militaire, y compris lorsque celle-ci a commencé à enquêter sur l’escadron des SAS en 2013.

Le ministère de la Défense a refusé de commenter l’allégation faite par ce média, mais a assuré que les troupes britanniques ont servi avec courage et professionnalisme en Afghanistan.

Le Royaume-Uni a envahi ce pays de l’Asie centrale en 2001 dans le cadre de la croisade contre le terrorisme menée par les États-Unis après les attentats du 11 septembre 2001 sur les tours jumelles de New York.

Jusqu’à son retrait en août 2021, lorsque le mouvement islamique des talibans a repris le pouvoir, l’armée britannique a subi 451 pertes sur le sol afghan.

peo/ssa/mem/nm

EN CONTINU
notes connexes