mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La 16ème édition du Festival international du film de Gibara de retour en août

Holguín, Cuba, 15 juillet (Prensa Latina) Le Festival international du film de Gibara (FIC), qui siège dans la municipalité du même nom de la province orientale cubaine de Holguín, reviendra du 2 au 6 août, ont annoncé hier des sources officielles.

Sergio Benvenuto, directeur général du festival, a expliqué lors d’une conférence de presse que la 16e édition de l’événement se prépare après une pause de deux ans due à la pandémie et dans un contexte économique mondial très complexe, qui a eu de grandes répercussions sur la production cinématographique.

Il a par ailleurs reconnu les efforts des institutions culturelles du pays pour faire soutenir le FIC de Gibara et ainsi proposer pour cette année un espace où, comme il est traditionnellement le cas, convergent diverses manifestations artistiques.

Parmi les nouveautés de l’édition de cette année, Benvenuto a souligné la participation de cinéastes invités, qui dans certains cas seront présents en tant que jurés pour le concours, parmi lesquels Paco Jiménez et Tito Cañadas.

Il a également mentionné la création d’un jeune jury qui, avec les trois jurys officiels, deux internationaux et un de la presse nationale, évaluera les documentaires, les longs et courts métrages de fiction et d’animation.

Avec le slogan Volver al cine (Retour au cinéma), le FIC de Gibara rendra hommage au lauréat du prix national du cinéma 2007, Nelson Rodríguez, décédé en 2020, et qui a été l’un des réalisateurs les plus importants du pays, avec des films tels que Memorias del subdesarrollo (Mémoires du sous-développement) et Lucia.

L’affiche de l’édition de cette année a été créée par le dessinateur et illustrateur cubain Nelson Ponce, qui a conçu à plusieurs reprises l’identité du festival, et rend un bel hommage à son fondateur, Humberto Solás, et aux valeurs fondatrices du Manifiesto del Cine Pobre (Manifeste du cinéma pauvre).

Une autre des nouveautés soulignées par le directeur a été la réalisation d’une rencontre entre organisateurs et directeurs de festivals alternatifs, qui sera l’un des espaces théoriques les plus importants du FIC.

Pour sa part, Jorge Perugorría, président du Festival international du film de Gibara, a annoncé aux médias spécialisés que l’événement reviendra avec une programmation cinématographique internationale de premier ordre et que, même s’il sera plus austère que lors de ses dernières éditions, il a été conçu avec un haut niveau de qualité pour accueillir ses invités.

D’après la note publiée par le comité organisateur, les prix Lucía, pour lesquels concourront des films de tous les continents, sont un hommage à la filmographie de Solás, et les prix Lucías de Honor seront également décernés à des figures marquantes du septième art.

Le Festival international du film de Gibara a débuté en 2003 sous le nom de Festival du film pauvre de Gibara, dans la ville côtière du même nom, à quelque 700 kilomètres à l’est de La Havane.

peo/ssa/car/mlp

EN CONTINU
notes connexes