mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Occident ne parviendra pas à isoler la Russie, a affirmé Poutine

Moscou, 18 juillet (Prensa Latina) Le président de la Russie, Vladimir Poutine, a assuré aujourd’hui que les sanctions imposées par l’Occident n’obligeront pas son pays à se développer à l’écart du reste du monde.

« Il est bien connu que, non seulement les restrictions, mais aussi la fermeture quasi totale de l’accès aux produits de haute technologie étrangers sont délibérément utilisées contre notre pays », a dénoncé le mandataire lors d’une réunion du Conseil sur le Développement stratégique et les Projets nationaux.

Poutine a reconnu que la nation eurasienne est confrontée à un grand défi, mais il a souligné que « nous n’abandonnerons pas, ni ne nous sentirons perdus, ni, comme certains de nos bienfaiteurs le prédisent, nous vivrons un retour en arrière de décennies », a-t-il déclaré. 

Poutine a reconnu que la nation eurasienne est confrontée à un grand défi, mais il a souligné que « nous n’abandonnerons pas, ni ne nous sentirons perdus, ni certains de nos bienfaiteurs prédisent un retour en arrière de décennies », a-t-il déclaré.

Le chef d’État a ajouté qu’en ce qui concerne les difficultés auxquelles son pays est confronté, de nouvelles solutions seront trouvées en tirant parti de la base technologique existante.

« Il est clair que nous ne pouvons pas nous développer en étatnt isolés du reste du monde, et ce ne sera pas le cas », a déclaré Poutine.

Depuis le début de l’opération militaire spéciale russe en Ukraine, les États-Unis, l’Union européenne et d’autres pays occidentaux ont imposé à Moscou plus de huit mille cinq cents sanctions, ajoutées aux plus de deux mille six cents appliquées depuis 2014.

Ce lundi, le Conseil européen a examiné de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie, y compris la limitation des exportations d’or, et a également convenu d’affecter son cinquième paquet d’aide militaire à Kiev pour un montant de 500 millions d’euros.

peo/mgt/odf 

 
EN CONTINU
notes connexes