samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des législateurs nord-américains en faveur de l’expansion du commerce agricole avec Cuba

Washington, 20 juillet (Prensa Latina) Des législateurs des États-Unis cherchent à lever l’interdiction de leur gouvernement de financer les exportations agricoles à Cuba et plaident pour l’expansion du commerce avec l’île dans ce secteur.

À cette fin, les représentants démocrates Gregory W. Meeks, président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre basse, et Jim McGovern, président de la Commission du Règlement, soutiennent un amendement au projet de loi relatif au financement du Département du Trésor et de son Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC).

Cette proposition est soutenue par des membres des deux partis et des groupes agricoles dans tout le pays, car elle créerait des milliers d’emplois aux États-Unis et fournirait des denrées alimentaires nécessaires à moindre coût au peuple cubain, ont indiqué Meeks et McGovern dans un communiqué.

Les membres du Congrès mettent en garde contre la situation de pénurie dans la nation caribéenne, aggravée par le blocus économique, commercial et financier de Washington.

Cet amendement aiderait à alléger la charge économique en suspendant les réglementations d’exportation de produits agricoles à partir du territoire nord-américain et en étendant le crédit aux acheteurs de produits alimentaires cubains pour une année, ont expliqué les politiciens.

Ils ont souligné que, face à la situation complexe que traverse l’île, le moment est venu de décréter un moratoire temporaire qui offrirait de nouvelles possibilités d’expansion des exportations des États-Unis vers un marché de 11 millions de personnes.

Nous espérons que les deux partis pourront une fois de plus s’unir et soutenir cette proposition gagnant-gagnant.

Cet amendement a déjà été inclus dans d’autres projets de loi, notamment la loi sur les exportations agricoles à Cuba, qui a été co-parrainée par des dizaines de républicains.

Des agriculteurs nord-américains se sont rendus à La Havane en avril dernier pour la troisième Conférence des entreprises agricoles États-Unis-Cuba et se sont déclarés prêts à faire ce qui est nécessaire pour améliorer le commerce bilatéral.

Les exportations agricoles vers Cuba ont augmenté de 88 pour cent de 2020 à 2021; les derniers chiffres montrent que la plus grande des Antilles est classée 53e sur la liste mondiale des partenaires commerciaux agricoles des États-Unis, a confirmé Paul Jhonson, leader de la Coalition agricole États-Unis-Cuba.

En 2000, Washington a annoncé une exception au blocus contre Cuba en autorisant la vente de denrées alimentaires, mais refuse les crédits, ce qui oblige le gouvernement cubain à payer en espèces les produits achetés aux agriculteurs nord-américains.

La proximité entre les deux pays pourrait réduire les prix d’expédition, contrairement à ce qui se passe lorsque Cuba doit acheter en Europe ou dans d’autres régions.

Cependant, l’administration actuelle de Joe Biden maintient les barrières commerciales et ne tient pas ses promesses de campagne quant à la politique de Washington envers l’île.

peo/jcm/avr 

EN CONTINU
notes connexes