jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Pape demande pardon pour les abus de l’Église envers les indigènes au Canada

Ottawa, 25 juillet (Prensa Latina) Le pape François a réitéré aujourd’hui son pardon pour les abus de l’Église catholique du Canada contre les indigènes de ce pays, où il se trouve en visite pour ce qu’il a appelé un « pèlerinage pénitentiel ».

Ce lundi à Edmonton, devant des milliers de membres des peuples originaires canadiens, le Pape a regretté que leurs ancêtres aient subi l’assimilation forcée à la société chrétienne, un processus qui a détruit leurs cultures, séparé leurs familles et marginalisé des générations.

« Je demande humblement pardon pour le mal commis par tant de chrétiens contre les peuples indigènes », a exprimé Sa Sainteté à des milliers d’indigènes, y compris de nombreux survivants des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Il les a appelés à marcher ensemble, à prier ensemble, à travailler ensemble, pour que les souffrances du passé laissent la place à un avenir de justice, de guérison et de réconciliation.

La rencontre a eu lieu dans l’ancienne école résidentielle India Ermineskin, l’une des plus grandes du Canada, située à environ 70 kilomètres au sud de la ville d’Edmonton, dans l’État de l’Alberta.

Pour la chaîne CBC, les paroles du Pape de ce lundi sont allées au-delà de ses excuses précédentes pour les actes « déplorables » des missionnaires et il a assumé la responsabilité de la coopération institutionnelle de l’Église avec la politique d’assimilation « catastrophique ».

Pour le plus haut représentant du catholicisme, son repentir n’est que la première étape pour faire la paix avec les autochtones canadiens et il a appelé à une enquête sérieuse sur les événements passés.

Outre des centaines d’autochtones en costumes traditionnels, le Premier ministre Justin Trudeau et la gouverneur général Mary Simon, première femme autochtone du pays à occuper ce poste, étaient présents lors de la cérémonie.

Le programme du Pape au Canada, qui durera jusqu’au 29 juillet, comprend une Messe demain au Commonwealth Stadium, et une messe au Sanctuaire National de Sainte Anne de Beaupré.

Depuis le milieu de l’année dernière, les Canadiens ont commencé à découvrir des tombes d’enfants autochtones sur des sites appartenant exclusivement à d’anciens pensionnats contrôlés par les catholiques.

La plus grande découverte a eu lieu dans la province de la Saskatchewan, où 715 tombes non identifiées ont été découvertes, ce qui a conduit le Premier ministre Trudeau à présenter des excuses et à demander à l’Église d’assumer ses responsabilités.

Entre 1890 et 1997, quelque 150 000 enfants de peuples originaires du Canada ont été placés dans des dizaines de résidences scolaires créées par le Gouvernement et administrées par des ordres religieux, principalement catholiques, où ils ont subi des sévices physiques, psychologiques et sexuels.

peo/car/avr 

EN CONTINU
notes connexes