jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mexique connaîtra une croissance supérieure à celle des États-Unis, de l’Allemagne et de la France

Mexico, 28 juillet (Prensa Latina) Le Mexique connaîtra cette année une croissance supérieure à celle des États-Unis, de l’Allemagne, de la France et du Japon, s‘est réjouit le président Andrés Manuel López Obrador après confirmation du Fonds monétaire international (FMI).

 

Lors de sa conférence de presse matinale au Palais national abordant la question économique, l’intensification de la politique d’austérité républicaine qu’il appelle désormais la pauvreté franciscaine, et le zéro déchet, le chef d’Etat a présenté les projections du FMI, selon lesquelles la croissance sera de 2,4 %.

Selon des prévisions, les États-Unis connaîtront une croissance de 2,3 %, l’Allemagne de 1,2 %, la France de 2,3 % et le Japon de 1,7 %.

Le président a affirmé que l’économie nationale se trouvait sur la bonne voie malgré les crises et que l’inflation était sous contrôle, inférieure à celle des États-Unis et de l’Europe.

Il a également affirmé que le peso mexicain était fort par rapport au dollar et qu’il n’avait pas dévalué depuis plus de trois ans qu’il est au pouvoir. « Nous attendons de voir comment l’économie continue à se comporter, la vérité est que nous nous portons très bien », a-t-il déclaré.

Le jour précédent ont été révélés une série de mesures visant à renforcer le plan anti-inflationniste et à progresser vers la pauvreté franciscaine, en réponse aux effets de l’inflation provoquée par la pandémie de Covid-19 et la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Les mesures comprennent l’analyse de la situation des denrées alimentaires hors panier de base dont le prix a augmenté, la garantie que les prix de l’essence, du diesel et de l’électricité n’augmentent pas, la révision des denrées alimentaires vitales, la demande de soutien aux producteurs et aux distributeurs afin de ne pas augmenter leurs prix, et la suppression des droits de douane sur les denrées alimentaires dont le prix augmente et qui peuvent être importées.

D’autre part , il a assuré que grâce à l’austérité et à la lutte contre la corruption, deux mille huit cent quarante-cinq milliards de pesos (plus de 100 450 millions de dollars) avaient été économisés l’année en cours, soit environ 2,3 % de plus que l’année dernière.

jcc/mgt/lma

EN CONTINU
notes connexes