lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les efforts de la Serbie pour influencer le Kosovo sont mis en évidence

Belgrade, 1 août (Prensa Latina) Le chef du ministère des Affaires étrangères pour le Kosovo et la Metohija, Petar Petkovic, a souligné aujourd’hui les efforts des autorités serbes, dirigées par le président Aleksandar Vucic, pour calmer la situation dans ces régions.

La Serbie a mis en garde pendant des semaines et des mois contre le danger d’escalade, tandis que Pristina a préparé pendant longtemps, comme sur commande, des actions de désinformation à partir des portails et des médias du Kosovo, a déclaré le fonctionnaire.

Selon Petkovic, son pays, dirigé par Vučić, se bat pour la paix et la stabilité dans la région, car la seule façon d’avancer est de construire des usines, de payer les salaires et les pensions.

Grâce à une lutte décisive du président Vučić et de nous tous, notamment au cours des dernières 24 heures, nous avons réussi à changer ciel et terre, à tendre la main à tous les interlocuteurs qui pouvaient influencer la situation, a déclaré M. Petkovic.

Selon lui, Pristina n’a pas rempli ses obligations de retarder la mise en œuvre de l’interdiction des documents au cours de la nuit précédente, et aux points de contrôle, les citoyens serbes ont reçu des feuilles de migration.

Il a exprimé l’espoir que dans un avenir proche, cette pratique sera arrêtée dans la ligne administrative.

Le chef de la Chancellerie pour le Kosovo-Metohija a dénoncé le fait que les Kosovars tentaient de chasser les Serbes du territoire de la province, comme en témoignent les 206 attaques à caractère ethnique perpétrées contre la population ces dernières années.

Au cours de la nuit, la situation dans la région s’est aggravée après que la police kosovare a fermé le poste de contrôle de la ligne administrative avec la Serbie dans l’intention d’interdire les documents serbes à partir de lundi.

En réponse, les Serbes de la partie nord du Kosovo ont manifesté et bloqué les principales routes.

Des sirènes ont retenti dans plusieurs villes du nord de la région.

La police et les membres de la Force de paix au Kosovo (KFOR), qui opère sous les auspices de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), ont été attirés sur le pont enjambant la rivière Ibar, qui relie le nord et le sud de Kosovska-Mitrovica.

jcc/mem/amp

 
EN CONTINU
notes connexes