mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba soutient catégoriquement le principe d’une seule Chine

La Havane, 3 août (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a manifesté son rejet de toute action qui porte atteinte à l’intégrité territoriale et à la souveraineté de la République populaire de la Chine, en condamnation de l’ingérence dans ses affaires intérieures.

En effet, le chef de la diplomatie cubaine a manifesté via Twitter  « sa préoccupation par la montée des tensions et l’aggravation de la situation autour de Taïwan ».

Un autre tweet a dénoncé le fait que de nouvelles provocations, déguisées en contacts officiels ou en visites de haut niveau, entraînent consciemment des dangers supplémentaires pour la paix et la sécurité régionales et internationales, en allusion à la visite de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis à Taïwan.

Ainsi, Rodríguez évoquait une déclaration rendue publique mardi par le ministère des Relations extérieures affirmant que ces tensions sont « le résultat direct de la politique agressive et de la forte présence militaire des États-Unis et de leurs alliés dans le Détroit de Taiwan ».

A cela s’ajoute que « des contacts militaires et des ventes d’armes systématiques portent atteinte à la paix et à la sécurité régionales et internationales » et que « de nouvelles provocations, déguisées en contacts officiels ou en visites de haut niveau, infligent exprès des dangers supplémentaires. »

Cuba réaffirme son adhésion sans restriction au principe d' »une seule Chine » et l’accueil de Taïwan comme partie inaliénable du territoire de ce pays, souligne la note.

En fait, l’Assemblée générale des Nations unies, dans sa résolution 2758, adoptée le 25 octobre 1971, a considéré comme le véritable et unique représentant légitime du peuple chinois justement le gouvernement de la République populaire de Chine, qui entretient des relations avec 181 pays, sur la base de la reconnaissance du principe « une seule Chine ».

La déclaration souligne que « les buts et principes de la Charte des Nations Unies et du Droit international doivent être strictement respectés sans sélectivité ni doubles standards ».

En définitive, « le rôle clé de la Chine en tant que facteur de stabilité et d’équilibre international et l’importance de sa coopération, sans conditionnalités politiques, avec les pays en développement ne peuvent être ignorés ».

jcc/livp/jha/rc

EN CONTINU
notes connexes