mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba et la Serbie signent un accord de coopération culturelle

La Havane, 5 août (Prensa Latina) Les ministères de la Culture de Cuba et de la République de Serbie ont signé jeudi dans la capitale cubaine un accord de coopération, comme symbole de la volonté de développer et d’approfondir les relations.

Selon le document, les parties encourageront la collaboration directe et l’échange d’œuvres et d’experts dans les domaines du théâtre, de la musique, de la danse, de la cinématographie, des arts visuels, des bibliothèques et des musées, ainsi que d’informations et de matériels.

Le texte, signé par Nikola Selakovic, ministre serbe des affaires étrangères, et Alpidio Alonso, ministre cubain de la culture, met l’accent sur les domaines de la muséologie, de l’archéologie, de la restauration et de la conservation du patrimoine.

À cet égard, les deux institutions concernées encourageront l’établissement de contacts entre les centres spécialisés et les expériences dans le domaine de la numérisation, et favoriseront la tenue d’expositions d’art traditionnel et contemporain, notamment dans le domaine de la photographie.

En ce qui concerne la musique, les deux organisations encourageront la participation de groupes, de professeurs et de musicologues à des rencontres internationales ou à d’autres occasions d’intérêt pour les deux territoires et la diffusion de nouvelles sur les principaux festivals et événements.

L’accord établit également une coopération directe entre l’orchestre philharmonique de Belgrade et l’orchestre symphonique national de Cuba, ainsi que l’interaction d’ensembles de théâtre et de danse, de danseurs, de chorégraphes, de publications spécialisées et des théâtres nationaux de Belgrade et de La Havane.

Lors de la rencontre avec le visiteur de marque, qui s’est déjà présenté avec son homologue cubain, Bruno Rodríguez, M. Alonso a fait allusion au mélange d’éléments espagnols, africains et indigènes présents dans les coutumes de la plus grande des Antilles.

Selon le ministre, ces expressions populaires s’accompagnent d’un système d’éducation institutionnelle et artistique, qui produit des professionnels compétents et de grande valeur, « nous sommes fiers de la politique de la Révolution, où la culture est un droit pour tous ».

jcc/acl/dgh

EN CONTINU
notes connexes