mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Solidarité internationale suite à un grave incendie à Cuba

La Havane, 6 août (Prensa Latina) Des manifestations de solidarité et d’encouragement arrivent aujourd’hui de plusieurs pays, institutions et organisations, suite à un incendie de grande ampleur dans des réservoirs de carburant de la zone industrielle de Matanzas, dans l’ouest de Cuba.

Sur son profil Twitter, le président bolivien, Luis Arce, a déclaré que son gouvernement suivait de près la situation due à un incident regrettable causé par l’impact d’une décharge disruptive (éclair) sur un réservoir de pétrole de la base de supertankers dans la baie de Tancera.

Les flammes se sont propagées ce matin à un deuxième réservoir, qui est toujours en feu alors que les pompiers luttent pour empêcher la déflagration d’atteindre six autres grands réservoirs.

Toute notre solidarité avec le peuple frère de Cuba, touché par un fort incendie dans le port de Matanzas. Nous suivons de près cet événement regrettable. Cuba n’est pas seule!, a ajouté Arce dans son message.

Pour sa part, le ministère des Affaires étrangères vénézuélien a exprimé dans une déclaration ses condoléances aux familles et aux proches des victimes, ainsi que sa ferme volonté de collaborer avec Cuba pour faire face à cet événement.

Via Twitter, le secrétaire exécutif de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique-Traité de commerce des peuples (ALBA-TCP), Sacha Llorenti, a exprimé sa solidarité et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés, tout en reconnaissant les efforts de ceux qui travaillent pour contrôler la situation.

L’ambassadeur du Royaume-Uni à La Havane, George Hollingbery, a également exprimé sur ce réseau social son soutien suite à l’accident.

Mes pensées vont aux personnes touchées et disparues, à leurs familles, et à ceux qui travaillent encore pour contenir l’incendie, a-t-il manifesté. 

Plusieurs institutions des États-Unis ont exprimé leur volonté de collaboration, et le gouvernement de ce pays a offert des conseils techniques, a confirmé le vice-ministre des Affaires étrangères de Cuba, Carlos Fernández de Cossío.

Le vice-ministre a assuré sur son profil Twitter que des actions sont coordonnées avec cette nation pour faire face au sinistre.

Au moins 17 personnes sont toujours portées disparues depuis l’aube de ce samedi, après l’explosion du deuxième réservoir de carburant dans la baie de Tancera, suite à l’effondrement du premier, frappé la veille par la foudre.

À l’heure de cette publication on rapporte par ailleurs 77 blessés et 800 personnes évacuées.

Les autorités cubaines ont annoncé aujourd’hui que les opérations dans le port de Matanzas ont été suspendues et que celles qui pouvaient l’être sont déplacées vers les ports de La Havane et de Cienfuegos.

En ce moment, des forces spéciales de l’armée et des pompiers déversent sur les flammes, dont la fumée atteint plusieurs kilomètres de haut, de l’eau de la baie de Matanzas et du sable.

D’autre part, le Venezuela et le Mexique ont annoncé l’envoie de spécialistes pour apporter leur collaborations aux équipes cubaines sur place. 

peo/acl/evm

EN CONTINU
notes connexes