mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La bande de Gaza respire après trois jours d’agression israélienne

Ramallah, 8 août (Prensa Latina) La vie a commencé à revenir à la normale lundi dans la bande de Gaza après trois jours d’attaques israéliennes ayant fait 45 morts, dont 15 mineurs, et plus de 360 blessés.

Dimanche soir, à 23h30 heure locale, une trêve négociée par l’Égypte a débuté entre le Djihad islamique palestinien et Israël, qui se sont livrés à un échange de coups après le début de l’opération de Tel Aviv.

Les grands médias palestiniens rapportent que les magasins et les ministères avaient rouvert leurs portes lundi dans le territoire, qui compte plus de 2,3 millions d’habitants.

Des travaux sont également en cours pour enlever les débris des structures endommagées ou détruites par le feu israélien.

Selon des sources officielles, plus de 1 500 maisons ont été touchées par l’offensive militaire, dont plusieurs à part entière, ainsi que de nombreuses zones agricoles.

De son côté, le Comité présidentiel pour la coordination de l’entrée des marchandises dans la bande de Gaza a annoncé que les autorités israéliennes avaient partiellement ouvert le poste frontière de Kerem Shalom après une fermeture de six jours, afin de permettre l’entrée de carburant, de nourriture, de fournitures médicales et de fourrage.

Les forces armées de Tel Aviv ont commencé vendredi à bombarder des cibles présumées du Jihad islamique, qui a répondu par des tirs de roquettes sur le territoire voisin.

Selon le portail d’information Ynet, 1 100 roquettes ont été tirées par les milices palestiniennes au cours des hostilités, dont 200 ont atterri à l’intérieur de la bande. Pour sa part, le système antimissile Dôme de fer en a intercepté 380, dont 96 % visaient des zones peuplées.

En outre, 170 sites de groupes palestiniens présumés ont été frappés par l’aviation israélienne. Parmi les victimes figurent Khaled Mansour et Tayseer Al-Jabari, chefs des Brigades Al Quds, la branche armée de l’organisation.

jcc/jf/rob

EN CONTINU
notes connexes