samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des membres du Congrès des États-Unis demandent à Biden de lever le blocus et d’aider Cuba

Washington, 11 août (Prensa Latina) Les membres du Congrès états-unien Jim McGovern, Gregory Meeks et Barbara Lee ont exhorté aujourd’hui le président Joe Biden à mettre de côté la politique, à lever le blocus et à aider Cuba après l’incendie dévastateur survenu à Matanzas.

Les trois membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont indiqué dans une déclaration commune que des catastrophes de ce type « exigent une réponse urgente et significative des pays voisins ».

Il est maintenant temps de mettre la politique de côté et de donner la priorité à l’engagement humanitaire, à la protection de l’environnement et à la coopération régionale, ont-ils souligné.

Les élus ont appelé l’administration démocrate à « fournir immédiatement l’assistance appropriée pour faciliter les efforts de réponse internationale » à l’incendie du dépôt pétrolier de Matanzas, à une centaine de kilomètres à l’est de La Havane, qui fait rage depuis le 5 août.

McGovern, Meeks et Lee ont également exhorté « la suspension de toutes les sanctions pertinentes dans le but d’accélérer une telle réponse et d’apporter une aide humanitaire indispensable aux centaines de citoyens cubains touchés par cette crise ».

Il s’agirait d’un palliatif pour la population du pays caribéen qui fait face à de multiples pénuries, y compris – ont-ils noté – des pénuries de nourriture, d’énergie et de médicaments, en raison d’un blocus intensifié par 243 mesures adoptées pendant le mandat de Donald Trump (2017-2021) et qui sont toujours en vigueur.

Les présidents de la Commission des règles, de la Commission des affaires étrangères et du Sous-comité des crédits de la Chambre basse, respectivement McGovern, Meeks et Lee, ont appelé au soutien de Cuba quant à ses besoins suite à la tragédie.

Cette initiative rejoint une initiative similaire prise par d’éminentes personnalités du monde entier, notamment des hommes politiques, des intellectuels, des scientifiques, des membres du clergé, des artistes, des musiciens, des dirigeants et des militants, qui ont demandé dans une lettre ouverte au président de lever le blocus en cette période exceptionnelle.

« Les sanctions jettent de l’huile sur le feu », ont fait valoir les signataires de la lettre, qui a notamment été signée par l’intellectuel Noam Chomsky, le politicien britannique Jeremy Corbyn, le musicien Roger Waters, la philosophe Judith Butler et l’écrivain et militant afro-américain Cornel West.

Le vice-ministre cubain des Affaires étrangères, Carlos Fernández de Cossío, a remercié le 6 août dernier les organisations et les citoyens des États-Unis pour leur soutien, ainsi que le gouvernement nord-américain pour son offre de conseils techniques.

Des pompiers, des militaires et des spécialistes de Cuba, du Mexique et du Venezuela poursuivent la lutte contre l’incendie maintenant maîtrisé du dépôt de carburant dans la zone industrielle de Matanzas, qui a fait jusqu’à présent deux mort, 125 blessés, 14 personnes étant toujours portées disparues, et provoqué l’évacuation de quelque cinq mille résidents des zones proches du lieu de la catastrophe.

peo/ssa/ale/dfm

EN CONTINU
notes connexes