dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Début du flux de piétons à la frontière entre la Colombie et le Venezuela

Bogota, 12 août (Prensa Latina) Le recemment élu président colombien Gustavo Petro a déclaré vendredi qu’il y avait déjà un flux de citoyens à la frontière avec le Venezuela, vers les deux pays, et qu’il était nécessaire d’étendre cette ouverture au commerce et à la production.

« Il y a déjà un flux de piétons, de personnes ayant plus recours aux « trochas », qui sont même sauvés d’une série de terribles violations des droits de l’homme dans la traversée clandestine vers un pays ou un autre », a-t-il accordé à la presse au début de sa visite aux tribunaux de grande instance, au Palais de justice, à Bogota.

Il a affirmé qu’il existait un flux normal et qu’il est maintenant nécessaire de l’étendre à la question du commerce, à la question de la production, et dans ce sens, il continuerait avec un agenda qui a parmi ses objectifs fondamentaux de faire en sorte que le prix des engrais pour la production agricole en Colombie aurait pu être réduit de manière substantielle et de cette façon « baisser le prix des aliments ».

« Pour ce faire, il existe une entreprise fondamentale située à Barranquilla, mais détenue par des Colombiens et des Vénézuéliens », a assuré Petro.

jcc/mem/otf

EN CONTINU
notes connexes