lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les réalisations des femmes cubaines ont été mises en valeur en Colombie

Bogota, 12 août (Prensa Latina) Le rejet du blocus imposé à Cuba, touchant spécifiquement les filles et les femmes, a été au cœur de la troisième rencontre de la semaine académique et culturelle « Fidel parmi nous » qui se poursuit aujourd’hui en Colombie.

En ce jour de célébration du 96e anniversaire de Fidel Castro (13 août 1926-25 novembre 2016), des Colombiennes et des femmes de l’île des Caraïbes se sont rassemblées pour condamner la politique brutale des États-Unis imposée depuis plus de 60 ans dans le but de détruire la Révolution cubaine.

D’un côté, la sénatrice Gloria Flórez du Pacte historique a expliqué que le blocus portait atteinte notamment aux filles et aux femmes, même si un vent nouveau soufflait désormais sur le continent et qu’avec l’avènement d’un nouveau gouvernement de Colombie les femmes d’Amérique latine pourraient se donner la main.

« Le rêve de la soi-disant Patrie Grande, plus qu’un rêve est l’obligation d’avancer tous dans les défis mondiaux qui comprennent faire face à la crise climatique, à la faim, aux migrations, au crime organisé et au blocus infâme, qui ne seront résolus que si « nous avons la vocation d’association latino-américaine et caribéenne », a souligné la députée.

D’un autre côté, Osmayda Hernández, membre du Secrétariat national de la Fédération des femmes cubaines, a mis en avant les réalisations des femmes de l’île grâce à la Révolution.

Parmi celles-ci, elle a mentionné que Cuba avait accordé aux femmes l’accès à l’éducation universelle et gratuite, et que le pays a instauré des engrais équitables pour un emploi égal. Cuba a de même la deuxième participation féminine la plus élevée au monde au parlement, avec près de 53 %.

Il est fort remarquable que, malgré tout, les femmes cubaines représentaient 70% des juges et procureurs professionnels.

De même, elle a souligné les actions gouvernementales pour accompagner et encourager l’émancipation des femmes dans le contexte du renforcement du blocus.

Les femmes cubaines ont un poids important au sein de la force technique qualifiée du pays et sont représentées dans tous les secteurs de la société, même au pied des tâches comme la construction. Elles ont en outre avancé dans le domaine de la direction, tant professionnel que politique et, pour autant, les actions de Fidel en faveur de l’émancipation des femmes cubaines y sont représentées.

D’autre part, les participants à cette rencontre à Bogota ont remémoré de figures essentielles de la Révolution dirigée par Fidel : Vilma Espin, Haydée Santamaria et Melba Hernandez.

jcc/livp/rgh/otf

 
EN CONTINU
notes connexes