samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Plus de 20 000 migrants sont arrivés au Royaume-Uni par la Manche cette année

Londres, 14 août (Prensa Latina) Plus de 20 000 personnes ont traversé la Manche cette année à bord d’embarcations pour tenter de trouver asile au Royaume-Uni, selon des chiffres publiés aujourd’hui par les autorités britanniques.

Selon le ministère de la Défense, des bateaux de la Royal Navy ont repéré et intercepté hier 14 bateaux transportant au moins 607 migrants se dirigeant vers la côte sud de l’Angleterre.

Bien que tous les débarquements de la veille aient été contrôlés, l’arrivée de ce nouveau groupe porterait à plus de 20 000 le nombre de personnes qui ont utilisé cette voie pour tenter d’entrer au Royaume-Uni depuis début 2022.

Ce chiffre représente le double du nombre de migrants détectés sur la même période de l’année dernière, conclue par un record de 28 526 arrivées clandestine par le canal de La Manche.

L’augmentation inhabituelle de l’afflux de personnes qui s’aventurent à travers le détroit qui sépare la côte sud de l’Angleterre du nord de la France se produit alors que le gouvernement conservateur britannique menace de déporter au Rwanda tous ceux qui entrent illégalement au Royaume-Uni.

Le plan élaboré par Londres dans le cadre d’une réforme controversée du système d’immigration prévoit que les migrants devront rester dans des camps construits par les autorités rwandaises pendant le traitement de leurs demandes d’asile.

Diverses organisations caritatives, humanitaires et religieuses britanniques, ainsi que des députés de l’opposition et du propre Parti conservateur s’opposent à ces expulsions, les jugeant illégales et violatrices des droits de l’Homme des demandeurs d’asile.

En juin dernier, la Cour européenne des droits de l’Homme a empêché le premier vol de migrants vers le Rwanda, mais Rishi Sunak et Liz Truss, les deux candidats conservateurs qui se battent pour remplacer le Premier ministre démissionnaire Boris Johnson, se sont engagés à maintenir ce programme d’expulsion.

peo/ode/nm 

 
EN CONTINU
notes connexes