mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Johnson visite l’Ukraine et annonce une augmentation de l’aide militaire britannique

Londres, 24 août (Prensa Latina) Le Premier ministre britannique par intérim, Boris Johnson, s’est rendu à Kiev mercredi afin de souligner le soutien du gouvernement britannique à l’Ukraine dans le conflit armé qui sévit actuellement dans ce pays, et pour annoncer un nouveau paquet d’aide militaire.

Cette visite, la troisième de M. Johnson dans la capitale ukrainienne depuis le début du conflit en février, intervient alors que les Ukrainiens célèbrent le 31e anniversaire de l’indépendance du pays après l’éclatement de l’Union soviétique, a indiqué le bureau du leader conservateur.

Le Premier ministre britannique, qui a démissionné le 7 juillet mais reste en fonction jusqu’à la nomination de son remplaçant le 5 septembre, a été reçu à Kiev par le président ukrainien Vladimir Zelensky.

Selon le communiqué  officiel, Johnson a offert à son hôte une nouvelle aide militaire d’une valeur de 54 millions de livres sterling (plus de 63 millions de dollars).

Les fournitures comprennent 200 drones de pointe et des systèmes de missiles antichars ultramodernes, tandis qu’une autre livraison de véhicules de détection de mines est en cours de préparation pour les eaux au large des côtes ukrainiennes.

Le gouvernement conservateur britannique a été le premier à fournir des armes létales à l’Ukraine après que la Russie a lancé une opération militaire spéciale le 24 février pour « démilitariser » et « dénazifier » le pays voisin.

Le président russe Vladimir Poutine a expliqué que le déploiement des troupes russes sur le territoire ukrainien répondait à une demande d’aide des autorités des républiques de Donetsk et de Louhansk pour repousser les agressions et les bombardements accrus de Kiev.

Le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Union européenne et le reste des alliés de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord ont réagi en imposant des sanctions économiques et financières à Moscou et en augmentant l’aide militaire au gouvernement du président Zelensky.

jcc/mv/nm

 
EN CONTINU
notes connexes