dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU s’engage pour assurer la présence de produits russes sur le marché mondial

Nations Unies, 25 août (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a promis hier de poursuivre ses efforts pour garantir que les engrais et les aliments russes aient un accès illimité aux marchés mondiaux.

Pour Guterres, il est fondamental que tous les gouvernements et le secteur privé coopèrent pour livrer ces aliments et produits aux pays destinataires.

En ce qui concerne la supervision de l’Initiative des céréales de la mer Noire, un accord entre l’Ukraine et la Russie sous les auspices de l’ONU, Guterres a expliqué qu’il y a des dizaines de navires entrant et sortant des ports ukrainiens, ayant transporté jusqu’à présent plus de 720 000 tonnes métriques de céréales et autres produits alimentaires.

À ce sujet, il a assuré que cette opération est une puissante démonstration de ce qui peut être réalisé, même dans les contextes les plus dévastateurs, lorsque les humains s’accordent sur des priorités.

António Guterres a solicité la coopération de tous les gouvernements et du secteur privé pour permettre l’accès sans entrave aux marchés mondiaux des produits alimentaires et des engrais russes qui ne sont pas soumis à des sanctions.

En 2022, il y a assez de nourriture dans le monde, le problème est sa répartition inégale, mais si le marché des engrais ne se stabilise pas en 2022 il n’y aura tout simplement pas assez de nourriture en 2023, a-t-il averti.

Il a estimé qu’il était essentiel de faire sortir bien plus de nourriture et d’engrais d’Ukraine et de Russie à des coûts raisonnables, une décision qui servirait à calmer les marchés des produits de base et à faire baisser les prix pour les consommateurs.

La secrétaire générale adjointe aux Affaires politiques de l’ONU, Rosemary Dicarlo, a souligné que la guerre avait gravement affecté le secteur agricole en Ukraine, laissant des milliers d’agriculteurs sans aucun revenu, détruisant les installations de stockage de céréales et aggravant l’insécurité alimentaire parmis les groupes de personnes vulnérables.

Selon le Programme alimentaire mondial, 345 millions de personnes seront en situation d’insécurité alimentaire aiguë ou à haut risque dans 82 pays où il a une présence opérationnelle, ce qui représente une augmentation de 47 millions de personnes souffrant de la faim aiguë en raison des effets de la guerre en Ukraine.

peo/livp/jcm/crc


 

EN CONTINU
notes connexes