samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Appel à la défense de la démocratie en Argentine

Buenos Aires, 28 août (Prensa Latina) Les membres de l’alliance de gauche au pouvoir Frente de Todos dans la ville argentine de Rosario ont exhorté aujourd’hui les organisations sociales et le peuple à rester vigilants, unis et prêts à se mobiliser pour défendre la démocratie et faire face à l’ingérence extérieure. 

Il y a un coup d’État en cours de la part de l’oligarchie et des États-Unis, soutenus par leur appareil médiatique, judiciaire et financier. « La présence de l’ambassadeur nord-américain Mark Stanley la semaine dernière à la Bourse du commerce de Rosario et son ingérence constante dans la politique argentine expose ce plan de manière concrète », indique un communiqué du Frente de Todos.

Il condamne par ailleurs les violences exercées par la police de la ville de Buenos Aires à l’encontre de personnes qui se sont rendues devant le domicile de la vice-présidente Cristina Fernández, dans le quartier de Recoleta, pour lui exprimer leur soutien.

Ce qui s’est passé était un acte de plus dans le processus prévu pour faire effacer Fernandez de la scène politique et freiner l’avancée populaire émancipatrice qui s’est intensifiée ces jours-ci dans tout notre pays. Nous dénonçons fermement l’action de la police qui a encerclé le quartier et réprimé sauvagement, indique le communiqué.

Nous soutenons les camarades qui se sont mobilisés pacifiquement et se sont concentrés dans la capitale pour défendre la vice-présidente et la démocratie, lesquels ont été agressés, blessés et arrêtés par des officiers d’Horacio Rodriguez Larreta (chef du gouvernement de la ville), ajoute-t-il.

Il indique également que « ces événements exigent que toutes les forces politiques et sociales se prononcent fermement et clairement en faveur de Fernandez et des institutions démocratiques ». 

Il n’y a pas de place pour le silence et la spéculation en ce moment. Nous sommes sur les places et en paix. Construisons une justice qui soit à la hauteur, conclut le communiqué.

peo/rgh/gaz 

EN CONTINU
notes connexes