jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La présence des citoyens se poursuit au domicile de la vice-présidente de l’Argentine

Buenos Aires, 29 août (Prensa Latina) Pour la septième journée consécutive, des citoyens continuent d’arriver aujourd’hui près du domicile de la vice-présidente argentine Cristina Fernandez dans le quartier de Recoleta de la capitale pour l’accompagner et lui offrir leur soutien.

À la suite de la demande du procureur Diego Luciani de condamner l’ancienne présidente à 12 ans de prison et de la déchoir à vie de toute fonction publique, des personnes de certaines régions du pays participent à des manifestations et s’approchent de son appartement en solidarité.

De nombreuses organisations sociales et politiques, des fonctionnaires, des législateurs et le gouvernement national ont condamné la violence exercée samedi par la police municipale contre ceux qui se sont mobilisés dans la capitale.

De même, des groupes comme La Cámpora ont dénoncé le fait que la nuit dernière, des dizaines de camions de cette force et de l’infanterie ont tenté d’intimider un groupe de citoyens qui restaient devant le domicile de Fernandez.

En outre, un membre de la police enregistrait en permanence les personnes qui s’approchaient du lieu.

Ce jour, le bloc de députés du Frente de Todos examine les actions législatives, politiques et juridiques face à la violence contre les manifestants.

Par le biais d’un communiqué, les membres de la Chambre des députés ont dénoncé la répression à l’encontre de citoyens et de dirigeants comme le fils de l’ancien président, Máximo Kirchner, membre de cette instance.

jcc/mgt/gaz

 
EN CONTINU
notes connexes