jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie reproche à l’OTAN de vouloir renforcer sa présence dans l’Arctique

Moscou, 29 août (Prensa Latina) Le porte-parole de la présidence russe, Dmitry Peskov, a déclaré lundi une position niant les propos du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, sur une présence élargie de l’Alliance dans l’Arctique.

« Nous voyons d’un mauvais œil les déclarations du secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), car l’Arctique est une zone d’activité économique et une garantie de la sécurité de la Russie, une sphère de nos intérêts vitaux », a expliqué le porte-parole aux journalistes.

Il a ajouté que la coopération de Moscou avec d’autres pays de la région, notamment avec la Chine, visait à étendre le développement au coeur de la région arctique, et donc « n’est pas et ne peut pas être un danger pour aucune des parties impliquées », a affirmé Peskov.

Il a de même souligné que le Kremlin considérait les affirmations de J. Stoltenberg comme l’expression de son intention de s’opposer au développement des projets russes dans l’Arctique.

À cet égard, Peskov a assuré que la Russie saurait conserver ses intérêts au niveau approprié.

Le secrétaire général de l’OTAN a exprimé lundi que l’intérêt accru de la Russie et de la Chine pour l’Arctique exigeait des mesures plus énergiques de la part du bloc militaire dans la région.

Stoltenberg a mentionné en plus que l’Alliance atlantique avait déjà investi dans des forces de reconnaissance maritime « afin que nous nous puissions faire une image claire de ce qui se passe dans le Grand Nord », tout en assurant qu’ils vont multiplier leurs efforts.

En mai, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a expliqué que la Russie avait le droit de mener des activités militaires sur le territoire en question, car elle était responsable de la sécurité de sa côte arctique, « par conséquent, tout ce qui est fait là-bas est absolument légal et légitime », avait-il déclaré à l’époque.

La nouvelle Doctrine navale signée par le président Vladimir Poutine le 31 juillet stipule « le développement de la zone arctique russe en tant que base de ressources stratégiques et son utilisation rationnelle ».

jcc/mem/odf

EN CONTINU
notes connexes