jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Confirmation de l’arrivée de la mission de l’AIEA en Ukraine

Kiev, 30 août (Prensa Latina) Un groupe d’experts qui composent la mission de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) est arrivé en Ukraine aujourd’hui, pour ensuite se rendre à la centrale nucléaire de Zaporozhie, a rapporté la chaîne RT.

La délégation, composée de 14 personnes et dirigée par le directeur général de l’organisation internationale, Rafael Grossi, a été vue arrivant ce mardi matin dans un hôtel de la capitale ukrainienne.

La visite de l’AIEA se déroule au milieu d’attaques ukrainiennes récurrentes autour de la centrale nucléaire de Zaporozhie, contrôlée par les troupes russes depuis mars dernier, ce qui suscite des inquiétudes quant à la possibilité d’une catastrophe nucléaire.

Le représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, en Autriche, Mikhaïl Oulianov, a confirmé que les informations recueillies lors de l’inspection de l’installation nucléaire permettraient une évaluation indépendante de sa sécurité et des risques associés aux attaques.

La veille, le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a annoncé que la délégation de l’AIEA arriverait à l’usine via le territoire contrôlé par l’armée ukrainienne.

« Nous attendons cette mission depuis longtemps. Nous la considérons nécessaire. Et nous pensons toujours que tous les pays doivent faire pression sur la partie ukrainienne pour qu’elle cesse de mettre en danger le continent européen », a souligné le porte-parole.

Plus tôt dans la journée, les autorités locales de Zaporozhie ont signalé que les troupes ukrainiennes bombardaient des sites situés sur l’itinéraire possible de la mission de l’AIEA pour atteindre la centrale.

Le membre du conseil principal de l’administration de Zaporozhie, Vladimir Rógov, a précisé à l’agence RIA Novosti que les forces ukrainiennes avaient lancé des projectiles sur un sanatorium de la centrale nucléaire, site où la délégation de l’entité atomique pourrait être hébergée.

Rógov a ajouté qu’à l’aube de ce mardi, les troupes de Kiev ont de nouveau bombardé la zone de la centrale avec une artillerie de gros calibre.  » Deux impacts ont été enregistrés près du bâtiment de stockage de combustible nucléaire usé », a-t-il souligné.

Depuis le 5 août dernier, les autorités locales et russes dénoncent les attaques directes de Kiev contre la zone de l’installation nucléaire.

En parallèle, certains accusent l’armée russe d’attaques contre la centrale et responsabilisent Moscou de l’aggravation de la situation.

Cependant, Moscou a clairement indiqué que ses militaires n’avaient aucune raison de bombarder la centrale et qu’ils travaillaient, au contraire, en coordination avec les employés de l’installation pour éviter une catastrophe radioactive.

peo/mgt/odf

EN CONTINU
notes connexes