samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba a assez d’emplois disponibles pour ses citoyens

La Havane, 31 août (Prensa Latina) Cuba offre de l’emploi à tous ceux qui le demandent. Sinon, il serait impossible de mettre en œuvre les mesures économiques et sociales approuvées, a affirmé la ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Marta Elena Feito.

Lors de l’édition de mardi de l’émission de radio et télévision Mesa Redonda, Feito a expliqué la responsabilité colossale du pays en matière d’emploi des jeunes diplômés de l’enseignement technique et supérieur, des jeunes ayant abandonné l’école et le travail, des femmes, des personnes handicapées et d’autres couches de la population.

Elle a en plus évoqué les principes fondamentaux et inviolables contenus dans le Code du travail de la nation cubaine, parmi lesquels la protection du salaire minimum, l’égalité et la non-discrimination fondée sur l’âge, le sexe, l’orientation sexuelle ou les convictions religieuses dans l’accès à l’emploi.

Ces préceptes comprennent le droit à l’auto-amélioration, le repos rémunéré, la sécurité sociale et toutes ses prestations. Elle a précisé que ces dépenses seraient couvertes par le budget de l’État, allouant cette année 37 milliards de pesos pour la seule assistance sociale.

Bien que les revenus des travailleurs cubains soient actuellement insuffisants (salaires et avantages) en raison de la perte de valeur de la monnaie nationale et de la réduction de leur pouvoir d’achat, il n’est pas possible à l’heure actuelle d’appliquer une augmentation salariale car elle serait nulle et non avenue face à une inflation galopante.

Pour autant, « il serait judicieux de travailler à la mise en œuvre complète des mesures économiques et sociales adoptées, de prendre des mesures pour changer la situation actuelle des prix abusifs et, surtout, d’augmenter efficacement la production de biens et de services.

La ministre a souligné la priorité accordée par l’État et le gouvernement cubains à la prise en charge des personnes en situation de vulnérabilité, une condition qui ne doit pas être permanente, raison pour laquelle l’aide vise à les en sortir, et pour laquelle six milliards de pesos de ressources ont été livrés cette année à ceux qui en ont besoin.

La ministre du Travail et de la Sécurité sociale a noté dans son discours que la création  d’emplois était un indicateur de la gestion du gouvernement et de sa capacité à investir dans de nouvelles options telles que l’auto-emploi, le travail indépendant et la création de micro, petites et moyennes entreprises (MPME), les coopératives non agricoles et la mise à disposition de terres en usufruit en fonction du potentiel local de chaque municipalité et localité.

jcc/livp/jcm/crc

 
EN CONTINU
notes connexes