lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’AIEA envisage d’asseoir une mission permanente dans la centrale nucléaire de Zaporozhie

Kiev, 31 août (Prensa Latina) L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) prévoit d’aménager une mission permanente à la centrale nucléaire de Zaporozhie, actuellement exploitée par des techniciens ukrainiens, selon le directeur général de l’organisation, Rafael Grossi.

Les propos de R. Grossi, rapportés par RT, ont été tenus avant le départ de Kiev d’une délégation de 14 experts de l’AIEA qui s’est rendue à la centrale nucléaire située dans le sud-est de l’Ukraine.

Grossi a affirmé qu’ils étaient conscients de se rendre dans une zone de combat, ce qui « exige des garanties explicites, non seulement de la part de la Russie mais aussi de l’Ukraine ». Nous avons été en mesure de l’assurer ».

Il a dit que, pour l’instant, la mission de l’AIEA  visaint de passer quelques jours dans l’installation nucléaire, où elle s’attachera à analyser la situation réelle et à contribuer à stabiliser la crise dans la mesure du possible.

Yevgeny Balitsky, le représentant de l’administration intérimaire de Zaporozhie, a accordé à l’agence de presse russe Interfax que la visite de l’organisme international était prévue pour une journée, au cours de laquelle les experts inspecteraient le fonctionnement de la centrale.

« Pour l’instant, l’objectif affiché est de se familiariser avec le fonctionnement de la centrale. Pour nous, c’est une notion vague », a commenté le fonctionnaire.

Auparavant, l’administration civile et militaire de la ville avait indiqué qu’avant l’arrivée de la délégation de l’AIEA, l’armée ukrainienne avait lancé plus de 60 attaques contre la ville d’Energodar, contre la centrale nucléaire et ses territoires environnants au cours des dernières 24 heures.

Les autorités intérimaires ont déclaré que les troupes ennemies avaient fait recours à l’artillerie au moyen des obus explosifs et des drones lancés depuis la ville de Marganets, sous le contrôle de Kiev, pour les offensives.

En effet, 57 tirs d’artillerie ont été enregistrés sur le territoire de l’usine, dont l’un a touché le centre de formation de l’usine à l’aide d’un véhicule aérien sans pilote. Une autre frappe près de l’entrée principale de l’installation de stockage des déchets radioactifs solides.

Le siège d’Energodar indique que les attaques n’avaient pas fait de blessés et que le niveau de radioactivité était tout à fait normal.

jcc/mem/odf

EN CONTINU
notes connexes