vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président cubain souligne les efforts conjoints pour le début de l’année scolaire

La Havane, 31 août (Prensa Latina) Le président Miguel Diaz-Canel a assuré mercredi qu’en dépit des difficultés Cuba endossait l’éducation de ses enfants. Le 5 septembre l’année scolaire se poursuivra dans toutes les écoles.

Diaz-Canel s’est enquis de la disponibilité de la base matérielle pour les études, des garanties pour le transport des enseignants qui se déplacent d’un endroit à l’autre de l’île pour travailler devant la classe qui en a besoin et des conditions de leur hébergement, ainsi que de la nécessité de surveiller la situation épidémiologique de Covid-19.

Le chef d’Etat cubain a souligné l’importance de renforcer les écoles professionnelles ou les instituts pré-universitaires de sciences exactes dans les conditions actuelles du pays, autant que les moyens possibles de placer en bonne place le principe éducatif consistant à lier l’étude au travail, selon le quotidien Granma de mercredi.

On a incité à garder ce lien en tant que principe pédagogique, sans contredire les normes de la société cubaine et en veillant à ce que les jeunes « soient éduqués avec un concept de travail ; qu’ils voient le travail comme une responsabilité, comme un chemin honnête dans la vie ».

Selon les informations du ministère de l’Éducation, plus de 1 697 000 élèves retourneront en classe lundi prochain dans les 10 793 écoles du pays pour reprendre l’année scolaire 2021-2022 après les vacances d’été.

Par rapport aux étudiants universitaires, le ministre de l’enseignement supérieur, José Ramón Saborido, a expliqué qu’après une première période -terminée dans de bonnes conditions-, « nous clôturerons l’année académique »en décembre et les examens d’entrée dans l’enseignement supérieur auront lieu parallèlement.

L’étape qui commence sera entièrement en face à face, même si les mécanismes virtuels ne sont pas supprimés pour l’étude, les consultations, la bibliographie et tout ce qui comprend le système.

Par rapport à la complexe situation électro-énergétique touchant l’ensemble du pays, M. Saborido a remarqué que la haute direction du pays avait déjà averti les gouvernements provinciaux pour que l’affectation du processus d’enseignement soit minimale.

jcc/mem/rc

EN CONTINU
notes connexes