vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Afrique et les Caraïbes renforcent leurs relations dans les domaines du commerce et de l’investissement

Bridgetown, 2 septembre (Prensa Latina) La Communauté des Caraïbes (Caricom) et l’Afrique dynamisent leurs relations à travers l’ouverture du premier Forum afro-caribéen du commerce et de l’investissement dans la capitale de la Barbade ce jeudi.

Dans son discours, la secrétaire générale de Caricom, Carla Barnett, a décrit l’événement comme un premier pas important qui « permettra d’édifier la coopération bilatérale et de promouvoir le commerce, l’investissement, le transfert de technologie, l’innovation, le tourisme, la culture et d’autres services ».

Elle a déclaré que le potentiel pour faire des affaires ensemble était énorme du fait que le marché représenté par l’Accord de libre-échange continental africain devrait atteindre une valeur de 6,7 trillions de dollars d’ici 2035, alors que le commerce de marchandises au sein du marché unique de la Caricom s’élevait à 2,2 milliards de dollars en 2018.

Barnett a rappelé qu’en 2018 les exportations totales de la Caricom dans le monde s’étaient élevées à 18,6 milliards de dollars, dont les ventes à l’Afrique n’ont remporté que 815 millions de dollars (4,4 %).

Cette année-là, les importations de la communauté des Caraïbes ont totalisé 33 milliards de dollars, dont seulement 603 millions de dollars (2 %) concernaient l’Afrique.

Ces échanges, qui ont fortement chuté pendant la pandémie de Covid-19, ont commencé à se redresser en 2021, mais pour atteindre seulement 538 millions de dollars.

Les principales exportations vers l’Afrique comprennent l’ammoniac anhydre, l’alumine, les tuyaux et équipements de forage pétrolier, les sauces et condiments et le concentré de jus d’orange congelé. Les principaux importateurs de la Caricom sont le Maroc, le Ghana et l’Afrique du Sud.

Les importations les plus importantes en provenance d’Afrique comprennent le gaz naturel liquéfié, les véhicules, le sulfate de baryum, le bitume et les graines de coriandre, et les principales sources sont le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Maroc.

« Il est évident qu’il existe une grande opportunité pour l’expansion et l’approfondissement des relations commerciales », a souligné Barnett.

Elle a précisé que pour accroître les flux d’échanges et d’investissements entre ces régions, il fallait renforcer et optimiser l’infrastructure, notamment les canaux de distribution et le transport aérien et maritime.

La Communauté des Caraïbes est déterminée à « promouvoir notre Marché unique et à étendre nos accords de commerce et d’investissement pour stimuler le commerce et la croissance économique, et nous envisageons d’approfondir nos partenariats avec nos amis, voisins et frères en Afrique », a affirmé Barnett.

jcc/ssa/lam/lpn

EN CONTINU
notes connexes