mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des experts de l’AIEA quittent la centrale nucléaire de Zaparozhie

Moscou, 5 septembre (Prensa Latina) La plupart des experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) présents à la centrale nucléaire de Zaparozhie ont quitté lundi l’installation sur fond d’allégations d’une éventuelle provocation de Kiev dans la région.

Deux des huit spécialistes de l’AIEA sont restés à la centrale après que le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, a annoncé vendredi dernier la création d’une mission permanente de l’AIEA dans la région, selon l’agence de presse TASS.

Grossi a dit que la mission de l’AIEA a pu recueillir les données nécessaires pour connaître l’état de la centrale où opère une administration civile-militaire russe.

La zone où se trouve la centrale nucléaire, au sud du fleuve Dniepr jusqu’à la côte de la mer d’Azov, est contrôlée par les forces russes, qui participent à une opération de guerre annoncée le 24 février par le président Vladimir Poutine pour démilitariser l’Ukraine.

La Volga a dénoncé la préparation par Kiev d’une nouvelle provocation à Energodar, comme cela s’est produit jeudi dernier, lorsqu’un groupe de saboteurs composé de 60 commandos ukrainiens a tenté d’atterrir dans un réservoir près de la centrale nucléaire, avant d’être éliminé par les forces russes.

Ces dernières semaines, Moscou a régulièrement fait état d’attaques d’artillerie contre Energodar, notamment sur le territoire où se trouve la centrale nucléaire.

Dimanche, un obus aurait touché l’un des six blocs de la centrale sans conséquences graves, mais les autorités ont précisé qu’il était hors service.

L’Ukraine, pour sa part, considère qu’il s’agit d’une auto-agression des forces russes, bien que les experts de l’AIEA aient pu vérifier les attaques d’artillerie ukrainiennes, selon les informations fournies par l’administration civilo-militaire de Zaparozhie.

La visite des experts de l’AIEA et la création d’une mission permanente visent à vérifier la sécurité de la centrale et à déterminer les responsables des dommages causés ces derniers jours.

jcc/lam/To


 

EN CONTINU
notes connexes