jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël va construire 700 logements pour des colons dans la zone occupée de Jérusalem

Tel Aviv, 6 septembre (Prensa Latina) Les autorités israéliennes ont approuvé la construction d’un nouveau quartier juif de 700 logements, dont un immeuble de 24 étages, à Jérusalem-Est occupée, a révélé aujourd’hui le journal Haaretz.

Le quotidien note que le projet a reçu le feu vert hier soir du Comité de planification et de construction de la municipalité de Jérusalem, l’organe gouvernemental israélien de la ville. 

Néanmoins, la publication précise que les Israéliens pourront donner leur avis sur le projet avant son approbation finale.

Nommé Givat Hashoked, le quartier serait construit au sud-ouest de la ville de Jérusalem, près de la ville palestinienne de Beit Safafa.

« Le nouveau plan est un mauvais coup porté à nos habitants car il les empêchera d’être reliés au reste de la ville », a dénoncé Ali Ayoub, chef de l’administration de Beit Safafa.

« Il s’agira de la première colonie construite directement par le gouvernement israélien au sein d’un quartier palestinien de Jérusalem-Est, et non par des représentants des colons », a critiqué l’avocat David Seidermann.

« Il sera construit précisément là où (l’ancien) Premier ministre israélien Yitzhak Rabin a promis à (l’ancien) président états-unien Bill Clinton de ne pas construire » de colonies, a-t-il écrit sur Twitter.

Le chef de la Commission contre la Colonisation et pour la Résistance au Mur de l’Organisation de libération de la Palestine, Muayyad Shaaban, a averti la semaine dernière qu’Israël prévoyait de construire 3 412 nouveaux logements à Jérusalem-Est.

« Ce projet menace d’expulser quelque 2 000 Palestiniens vivant dans de petites communautés bédouines telles que Jabal al-Baba, Wadi al-Jamal, Bir al-Maskoub et Wadi Snisil », a-t-il souligné.

L’expert Fakhri Abu Diab a dénoncé le mois dernier que la création d’une ceinture de parcs nationaux est le dernier projet de Tel Aviv pour isoler Jérusalem du reste de la Cisjordanie.

« L’idée est de construire au détriment des habitants arabes de la ville, de doubler le nombre de colons et de créer une série de colonies israéliennes reliées par de nouvelles routes et de nouveaux ponts », a-t-il poursuivi.

D’après diverses sources, quelque 490 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie et 200 000 autres dans la partie orientale de la dénommée ville sainte, que la communauté internationale considère comme la capitale du futur État palestinien.

La plupart des pays et le propre Conseil de Sécurité des Nations Unies demandent pourtant l’évacuation de ces colonies car elles sont situées en territoire palestinien occupé.

peo/ssa/acl/rob

 
EN CONTINU
notes connexes