mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

« L’Europe a provoqué la crise énergétique toute seule »

Bruxelles, 7 septembre (Prensa Latina) Le maire de la ville d’Anvers et leader du parti nationaliste Nouvelle Alliance Flamande, Bart De Wever, a déclaré mercredi que la crise énergétique en Europe était le résultat des actions et des positions des pays européens.

« Ce n’est pas bien évidemment une crise que le président russe V. Poutine a provoquée, mais que l’Europe elle-même a déchaîné en abandonnant progressivement sa propre production d’énergie primaire au cours de ce siècle, a déclaré M. De Wever à la télévision VRT.

En plus, il a expliqué que l’exploitation des réserves de pétrole, de gaz et de charbon n’était pas approuvée, alors que des pays comme l’Allemagne et la Belgique abandonnaient au fur et à mesure l’emploi de l’énergie nucléaire en parallèle.

Selon lui, la Belgique aurait pu autrefois tirer de gros profits des centrales nucléaires, mais aujourd’hui ces actifs sont donnés.

« Je pense qu’il est un peu tard pour que les gens s’en rendent compte maintenant », a déclaré le maire évoquant la décision du précédent gouvernement belge de fermer deux centrales nucléaires.

Selon De Wever, l’Europe était contrainte à faire face aux conséquences du rejet de toutes les sources d’énergie, « ce qui nous rend dépendants de la Russie ».

Les difficultés d’hydrocarbures de la Belgique se sont aggravés après le déclenchement de la guerre en Ukraine de l’Est.

Une bonne poignée de pays occidentaux ont mis en pratique des sanctions économiques contre la Russie, après que le gouvernement russe a reconnu les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk et lancé une opération militaire spéciale, en réponse à leur demande d’aide, pour contrer l’agression des groupes paramilitaires néonazis et de l’armée de Kiev.

jcc/mv/amp

 
EN CONTINU
notes connexes