mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une sénatrice italienne exige la sortie de son pays de l’OTAN et de l’UE

Rome, 12 septembre (Prensa Latina) La sénatrice Bianca Laura Granato, de l’alliance de gauche Italia Soberana e Popolare (ISP), a demandé lundi la sortie de son pays de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et de l’Union européenne (UE), selon les médias.

Granato, professeur calabrais et candidat au congrès pour cette coalition, a accordé lundi au quotidien La Voce que cette force « entend s’engager sur la voie de la récupération de la capacité d’autodétermination du peuple italien dans l’intérêt des classes populaires ».

Les forces politiques Ancora Italia, Patria Socialista, Italia Reconquista et le Parti communiste se sont regroupées au sein du FSI en juillet dernier pour participer aux élections générales du 25 septembre prochain, a précisé la source.

La sénatrice, qui a récemment quitté les rangs du Mouvement 5 étoiles (M5S) et qui est actuellement l’un des principaux leaders de cette nouvelle formation, a communiqué que « notre pays a été colonisé par des multinationales appauvrissant le tissu productif et social ».

Elle a également affirmé que la FSI s’opposait à une nouvelle implication de l’Italie dans le conflit en Ukraine par l’envoi d’armes en ajoutant que « nous payons pour nous nuire », car « les sanctions actuelles contre la Russie sont un boomerang qui favorise la spéculation économique et se répercute sur nos factures ».

jcc/mem/ort

EN CONTINU
notes connexes