mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Enquête au Portugal sur des fuites de documents de l’OTAN

Lisbonne, 13 (Prensa Latina) Le ministère public portugais a ouvert aujourd’hui une enquête sur une cyberattaque de documents classifiés envoyés au Portugal par les canaux de l’OTAN, et qui ont été mis en vente sur le dark web.

Les hackeurs peuvent être accusés d’avoir commis au moins quatre crimes particulièrement graves, dont l’espionnage et la violation de secrets d’État, a déclaré un représentant du ministère public.

La cyberattaque aurait pu être facilitée par une violation des protocoles de sécurité par l’un des employés de l’état-major ou du ministère de la Défense, mais il est possible que plusieurs ordinateurs puissent agir comme une « passerelle », selon Diário de Notícias.

Selon des spécialistes, le travail à distance pendant la pandémie Covid-19 aurait également pu avoir une incidence sur la baisse de l’attention de militaires aux questions de sécurité de l’information, note le journal.

La fuite des documents de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a été découverte par des cyber-experts des services de renseignement nord-américains.

La Central Intelligence Agency (CIA) des États-Unis a été la première à informer le Premier ministre portugais, António Costa, en août dernier.

Selon le quotidien, Costa a convoqué à plusieurs reprises le vice-amiral Gameira Marques, directeur général de l’Autorité de sécurité nationale du Portugal, Mario Campularga, secrétaire d’État à la Numérisation et à la Modernisation administrative, et Helena Carreiras, ministre de la Défense.

peo/mv/amp 

EN CONTINU
notes connexes