mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël envisage de construire une colonie sur un site archéologique en Cisjordanie

Tel Aviv, 13 septembre (Prensa Latina) Les autorités israéliennes projettent de construire une nouvelle colonie près de la ville de Jérusalem sur un site archéologique classé au patrimoine mondial de l’Unesco, a révélé aujourd’hui le quotidien Haaretz.

Le but est de construire une colonie à proximité des terrasses du village de Battir, un site très sensible en raison de son paysage, précise le quotidien israélien.

La colonie de Har Gilo West sera construite près du village palestinien de Walaja et de la colonie israélienne de Har Gilo, ajoute-t-il.

Battir et les terrasses adjacentes ont été déclarées patrimoine de l’humanité par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) en 2014.

Ce village dispose d’un système d’irrigation unique, basé sur des canaux et des terrasses, qui a été construit à l’époque romaine et qui conserve son utilité.

Lors de l’annonce de sa décision, l’institution onusienne, sans mentionner Israël, a averti que « le paysage (du site) est devenu vulnérable en raison de l’impact des transformations socioculturelles et géopolitiques qui peuvent entraîner des dommages irréversibles à son authenticité et à son intégrité ».

Au début du mois, une source palestinienne officielle a rapporté qu’Israël envisageait de construire 3 412 nouveaux logements pour colons dans la zone de Jérusalem-Est occupée.

« Le Comité de planification et de construction du district de Jérusalem examinera bientôt deux projets visant à étendre la présence israélienne dans la zone», a averti Muayyad Shaaban, président de la Commission contre la colonisation et de la résistance au mur de l’Organisation de Libération de la Palestine.

« Cette proposition menace d’expulser quelque 2 000 Palestiniens vivant dans de petites communautés bédouines telles que Jabal al-Baba, Wadi al-Jamal, Bir al-Maskoub et Wadi Snisil », a-t-il précisé.

L’expert Fakhri Abu Diab a dénoncé le mois dernier que la création d’une ceinture de parcs nationaux est le dernier projet israélien visant à isoler la ville de Jérusalem du reste de la Cisjordanie.

« L’objectif est de doubler le nombre de colons et de créer un cordon de colonies israéliennes reliées entre elles par de nouvelles routes et de nouveaux ponts », a-t-il souligné.

D’après diverses sources, quelque 490 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie et 200 000 autres dans la partie orientale de la dénommée ville sainte, considérée par la communauté internationale comme la capitale du futur État palestinien.

peo/ssa/acl/rob

EN CONTINU
notes connexes