lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Union européenne et l’Unesco en faveur du sauvetage du patrimoine cubain

La Havane, 14 septembre (Prensa Latina) Des représentants de 17 pays ont vérifié mardi l’avancement du processus de réhabilitation du patrimoine du couvent de Santa Clara, dans le cadre du programme Transcultura qui unit Cuba, les Caraïbes et l’Union européenne par la culture.

Les diplomates se sont intéressés aux travaux de restauration réalisés par l’équipe technique du Bureau de l’Historien de La Havane, qui s’emploie  à la récupération de l’édifice religieux censé devenir un centre spécialisé, écologique et éducatif pour les jeunes Cubains.

À cet égard, Anne Lemaistre, directrice du bureau régional pour la culture en Amérique latine et dans les Caraïbes de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), a souligné que l’objectif principal était de renforcer les capacités des jeunes dans les industries créatives et culturelles.

Les travaux en cours, dont l’achèvement est prévu en 2023, impliquent le sauvetage total du bâtiment grâce à la donation de fonds de plus de quatre millions de dollars et de plus de 250 000 tonnes de matériaux ou d’équipements sophistiqués tels que des fournitures de protection, des outils et du bois.

D’après l’ambassadrice de l’Union européenne à Cuba, Isabel Brilhante, il s’agit d’une collaboration très fructueuse entre organisations internationales qui vise à consolider les alliances et l’intégration régionale.

Situé au cœur de la Vieille Havane depuis 1603, le Couvent de Santa Clara rouvrira en plus ses portes à l’espace d’exposition où sont exposés son histoire, la maquette et divers vestiges archéologiques précieux, produit des travaux de construction réalisés après le triomphe de la Révolution.

La culture, l’art et le patrimoine s’avèrent un point de rencontre entre Cuba, l’Europe et l’Italie, a dit l’ambassadeur italien à La Havane, Roberto Vellano, en référence au soutien complémentaire d’un million d’euros offerts par son pays en vue de la récupération du plus ancien couvent de l’île.

Pour sa part, la directrice adjointe du Bureau de l’Historien, Perla Rosales, a rappelé le lancement du programme du 500e anniversaire de la capitale cubaine dans le même bâtiment par le regretté historien Eusebio Leal, à qui sont dédiés tous les travaux patrimoniaux réalisés aujourd’hui dans le Centre historique.

Au cours de la visite guidée, les participants ont découvert les différents espaces de l’ancien édifice religieux, dont la restructuration permettra d’accueillir des ateliers d’enseignement et de participation communautaire dans ses 12 600 mètres carrés.

jcc/livp/jha/chm

EN CONTINU
notes connexes