samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela rejette le mémorandum des États-Unis sur les drogues

Caracas, 17 septembre (Prensa Latina) Le Venezuela a vigoureusement rejeté aujourd’hui le mémorandum de l’administration de Joe Biden sur les pays producteurs de drogues et a condamné son ingérence. 

Un communiqué du Ministère des Affaires étrangères a qualifié ce document, publié le 15 septembre et dans lequel les États-Unis font référence aux ‘principaux pays producteurs de drogues illicites ou servant de lieu de transit important de drogues pour l’année fiscale 2023’, d’incohérent et d’infâme, tout en soulignant sa carence juridique. 

La République bolivarienne du Venezuela a condamné le rôle de l’administration nord-américaine qui prétend être la police de l’arène internationale et persiste à imposer des politiques extraterritoriales. 

Ce document, signale le ministère, ne tient pas compte du respect fidèle des engagements internationaux du Gouvernement bolivarien, dont la ténacité pour aborder la lutte permanente contre le trafic illicite des drogues a exercée sous les auspices de l’ONU et en totale aversion aux pratiques unilatérales d’évaluation politisée. 

Il est évident, a manifesté ce ministère, que depuis l’expulsion de l’Administration de contrôle des drogues des États-Unis du Venezuela, son gouvernement a réussi, avec des politiques souveraines, les plus importantes saisies et confiscations de l’histoire. 

Il a également assuré que le pays a mené une guerre sans merci contre les narcotrafiquants et les groupes illégaux en marge de la loi, enregistrant ainsi en 2021 le record de saisie de 51 tonnes de drogues en plus de cinq mille procédures. 

Le communiqué a averti que la Maison Blanche, une fois de plus, cherche à émettre des ‘jugements infondés’ justifiant ses dépenses annuelles pour, prétendument, s’attaquer au grand problème de santé publique que représente la consommation de drogues aux États-Unis. 

Selon le rapport 2022 de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, la consommation de stupéfiants aux États-Unis a fait près de 107 000 morts en 2021, a dénoncé la note. 

Enfin, le Gouvernement bolivarien a réaffirmé ‘son engagement sans réserve et inconditionnel’ dans la lutte franche, frontale et sincère contre le trafic de drogues, ainsi que dans l’examen impartial des mécanismes multilatéraux, aux fins de préserver la souveraineté du Venezuela. 

peo/mv/jcd

EN CONTINU
notes connexes