mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des syndicalistes haïtiens appellent à maintenir les manifestations

Port-au-Prince, 18 septembre (Prensa Latina) Le coordinateur de la Centrale Nationale des Ouvriers Haïtiens, Dominique St Eloi, a appelé aujourd’hui les travailleurs, paysans et citoyens des quartiers populaires à descendre dans les rues cette semaine contre l’augmentation des prix des carburants. 

St Eloi a également encouragé les manifestants à demander la démission du Premier ministre Ariel Henry et de tous ses alliés et a assuré dans un message sur Twitter que « si le carburant augmente, nous mourrons ».

La capitale haïtienne a connu une brève trêve après cinq jours consécutifs de mobilisations qui ont paralysé les activités commerciales, les transports collectifs, les vols internationaux, les services des ambassades et autres.

Samedi, certains marchés et magasins ont pu ouvrir, ce qui a permis aux citoyens de se procurer des denrées alimentaires et des fournitures essentielles. Cependant, à midi ce dimanche, les mouvements de protestation ont commencé à reprendre à Juvenat et Delmas.

Le mécontentement populaire s’est avivé cette semaine après que le gouvernement a confirmé l’augmentation de 228 pour cent de l’essence, du diesel et du kérosène et a souligné qu’il n’est pas possible de continuer à subventionner les carburants.

« Les recettes douanières totales ne suffisent pas à payer la subvention pour les produits pétroliers » et les prix sont nettement plus bas en Haïti que sur le marché international, selon le ministère de la Communication.

Le Gouvernement n’a pas encore appliqué cette mesure, bien que l’ordonnance précise qu’elle devait entrer en vigueur avec sa publication, et il garde pour le moment le silence sur les journées de mobilisation violentes qui ont fait état de pillages d’institutions comme le Programme alimentaire mondial, l’organisation Caritas, la Compagnie d’Électricité, de banques, de magasins et autres entreprises.

peo/lam/Ane

EN CONTINU
notes connexes