mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Manifestation au Niger contre la présence de l’armée française

Niamey, 19 septembre (Prensa Latina) Des manifestants pacifiques ont réclamé dans les rues de cette capitale la fin de la présence de l’armée française au Niger, selon une source officielle.

La manifestation, approuvée par les autorités locales, s’est terminée devant le siège de l’Assemblée nationale, où les gens ont scandé des slogans contre le régiment français qu’ils accusent de déstabiliser la région.

Environ 3 000 soldats français restent déployés dans la bande sahélienne, à laquelle appartient le Niger, après leur retrait total du Mali.

La mission européenne, connue sous le nom d’opération Barkhane, a annoncé son retrait du sol malien en août, face aux tensions croissantes avec la junte militaire au pouvoir.

Ces derniers mois, plusieurs manifestations anti-françaises ont eu lieu dans les pays du Sahel en raison de la présence des Européens, qui sont accusés de soutenir les islamistes et de propager le terrorisme dans la région.

La bande du Sahel, en Afrique subsaharienne, est considérée comme le nouvel épicentre du terrorisme mondial après les défaites subies par l’État islamique en Syrie et en Irak.

De nombreuses organisations criminelles opérant dans la région se présentent comme des insurgés islamiques.

Selon l’indice mondial, les dix pays les plus touchés par le terrorisme sont l’Afghanistan, l’Irak, la Somalie, le Burkina Faso, la Syrie, le Nigeria, le Mali, le Niger, le Myanmar et le Pakistan.

jcc/mem/adr

 
EN CONTINU
notes connexes